Section

Société

Rémi Fraisse : Vers un autre non-lieu ?

Rémi Fraisse : Vers un autre non-lieu ?

Plus de deux ans après les faits, la famille de Rémi Fraisse, militant de 21 ans tué d’une grenade de désencerclement par un gendarme sur la ZAD de Sivens, porte plainte contre le préfet du Tarn. Cette plainte suit le dépôt du 11 janvier du dossier des juges chargés de l’enquête au procureur de la République. La famille lutte depuis deux ans et pas une seule mise en examen n’a été effectuée. Pourtant ce 17 janvier a eu lieu la mise en examen d’un gendarme pour avoir lancé une grenade ayant explosé la main d’une opposante au barrage de 25 ans, trois semaines avant la mort de Rémi Fraisse. Quant à la justice elle a, bien tardivement, donné tort au gouvernement (http://www.revolutionpermanente.fr/Sivens-Pour-la-justice-le-barrage-n-est-pas-d-utilite-publique) sur le projet. Cette affaire ne fait par contre pas « tache » (http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/01/18/sivens-vers-un-non-lieu-apres-la-mort-de-remi-fraisse_5064462_1653578.html) dans le quinquennat de François Hollande et ses gouvernements et donne plutôt une continuité au débat sur la présomption de légitime défense pour les policiers et au meurtre impuni d’Adama Traoré.

 « La santé des gamins dans les écoles ? La priorité du gouvernement n'est pas là »

1 toubib pour 46.000 enfants : la réalité de la médecine scolaire

« La santé des gamins dans les écoles ? La priorité du gouvernement n’est pas là »

La France et son système éducatif inégalitaire. Il n’y a pas que le mouvement Touche pas ma ZEP qui nous le rappelle, ni même les très officielles études PISA qui classent l’Hexagone dans le peloton de queue des pays les plus mal lotis en matière de réduction des inégalités par l’école. Au niveau de la santé scolaire, les choses sont encore plus catastrophiques.

Viry-Châtillon. Premiers suspects derrière les verrous, les violences de la République courent toujours

Mais que fait la police ?

Viry-Châtillon. Premiers suspects derrière les verrous, les violences de la République courent toujours

Plus de trois mois après l’agression de quatre agents de police à Viry-Châtillon, sept suspects viennent d’être déférés devant un juge, ce vendredi matin, en vue d’une éventuelle mise en examen. Cela fait suite à l’interpellation de 11 personnes mardi matin et d’une 12ème le lendemain même. Mais de quelle réalité sociale et politique, par-delà ce brouhaha médiatique sur les valeurs républicaines, témoigne cette affaire ?

Dassault devant la justice. Le patron véreux finira-t-il par tomber sous les verrous ?

Retour sur les casseroles du voyou préféré de la République

Dassault devant la justice. Le patron véreux finira-t-il par tomber sous les verrous ?

Poursuivi pour « blanchiment de fraude fiscale », le PDG milliardaire et politicien véreux Serge Dassault pourrait écoper de deux ans de prison avec sursis, neuf millions d’euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité. A 91 ans, Dassault n’en est pas à son premier procès, et certainement pas à son dernier : il est cette fois accusé d’avoir caché des millions d’euros à l’étranger, fonds qui proviendraient de structures offshore, déjà elles-mêmes impliquées dans des affaires de corruption dans les années 1980… Si une chose est sûre, c’est qu’à son âge, Dassault est loin de perdre la boule, surtout quand il s’agit de planquer son pognon !

VIDEO. Les SDF réveillés par la police municipale à Strasbourg

Déjà privé de logements...

VIDEO. Les SDF réveillés par la police municipale à Strasbourg

Tous les matins, la police municipale de Strasbourg réveille les personnes sans domicile fixe en voiture, empruntant un passage interdit aux véhicules. C’est ce que révèle cette vidéo publiée sur facebook par un militant associatif venant en aide aux SDF. 35 secondes éloquentes. Ceci alors même que les SDF se trouvent dans un espace à l’abris du vent en cette période de grand froid.

L'état d'urgence au lycée Bréquigny : témoignage suite à un exercice anti-intrusion

Rennes

L’état d’urgence au lycée Bréquigny : témoignage suite à un exercice anti-intrusion

Le lycée Bréquigny est le plus grand lycée de Bretagne et un des plus grands de France, comptant environ 3000 élèves et 300 enseignants, et le 1er exercice anti-intrusion, censé nous préparer notamment en cas d’attaques terroristes mais aussi reproduire une forme de terreur et de peur, n’a été réalisé que mardi dernier (le 17 janvier). Après plus d’un an d’état d’urgence, cela illustre une fois de plus que ce dernier ne vise pas à nous protéger…

L'anus déchiré à coups de matraque. Les méthodes de la police de Drancy (93)

Un procès glaçant

L’anus déchiré à coups de matraque. Les méthodes de la police de Drancy (93)

C’est un nouvel épisode de violences policières, des plus brutales, qui a été décrit lundi, au Tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Sur le banc des accusés, on retrouvait les méthodes des policiers municipaux de Drancy, ou du moins de l’un d’entre eux, aux pratiques absolument sauvages, consistant à déchirer l’anus d’un jeune homme interpellé et conduit à garde-à-vue à coups de matraque télescopique. Il a agi devant ses collègues.

Vague de froid. Leur cynisme, nos solutions

Réquisition des logements vides, régularisation des sans papiers et partage du temps de travail !

Vague de froid. Leur cynisme, nos solutions

Ce lundi débute une vague de froid sans précédent depuis 2012 en France. Les températures seront inférieures de 4 à 8 degrés aux normales saisonnières, selon Météo France. Depuis novembre, ce sont déjà 65 personnes qui sont mortes du froid en Europe, dont plusieurs dans le pays des droits de l’Homme - comme la semaine dernière à Annecy, où un homme de 45 ans est décédé.

"Rétablir l'autorité des forces de l'ordre." La condamnation des frères Traoré officiellement politique !

La justice (de classe) l’admet ouvertement

"Rétablir l’autorité des forces de l’ordre." La condamnation des frères Traoré officiellement politique !

C’est Médiapart qui a lâché la bombe, et elle risque de faire grand bruit. Si la condamnation des frères Traoré était, sans nul doute, politique, il s’agit désormais d’une officialisation. En effet, la présidente du tribunal de Pontoise, Dominique Andreassie, a motivé la sévérité des peines au motif de... "rétablir l’autorité des forces de l’ordre".

La vague de froid en Europe fait 65 morts depuis novembre

L’Europe Hivernale, l’Europe Infernale

La vague de froid en Europe fait 65 morts depuis novembre

L’Europe s’habille d’un épais manteau blanc et glacé. Des masses d’air polaire, descendues de Scandinavie, ont provoqué un épisode glacial sur l’Europe Centrale. L’image bucolique des innocents paysages enneigés, qu’on pourrait admirer de cette Europe hivernale, n’est pas si innocente et cache en réalité une Europe infernale et mortelle.

Mort à Auxerre lors d'une interpellation. L'autopsie accuse les forces de police

Lacrymo, flash-ball et plaquage musclé

Mort à Auxerre lors d’une interpellation. L’autopsie accuse les forces de police

2017 avait à peine commencé que les forces de police étaient déjà sous la lumière des projecteurs, suite à la mort d’un habitant d’Auxerre, suivi pour d’importants troubles psychiatriques, pendant son interpellation dans la nuit du 5 au 6 janvier. Dès l’annonce de sa mort, la procureure cherchait à effacer ou minimiser la responsabilité des forces de l’ordre, de gaz lacrymogène et d’un placage au sol. Le rendu de l’autopsie vendredi 13 janvier est pourtant bien loin de les blanchir.

Pour éviter l'humiliation de la prison, un jeune Malien de 16 ans se suicide en sautant du huitième étage

#Assezdeviesbroyées

Pour éviter l’humiliation de la prison, un jeune Malien de 16 ans se suicide en sautant du huitième étage

C’est un drame qui s’est déroulé à Châlons-en-Champagne, dans la Marne, vendredi dernier. Denko, jeune malien de 16 ans, s’est jeté du huitième étage du foyer pour mineurs isolés dans lequel il vivait depuis quelques semaines. La raison de ce geste désespéré ? « Il n’aurait pas supporté l’idée humiliante qu’on vienne l’arrêter et le mettre en prison, » selon RESF.

Hassan, condamné à 8 mois de prison ferme après avoir blessé au doigt une policière

Dans un quartier où le chômage atteint 34 %

Hassan, condamné à 8 mois de prison ferme après avoir blessé au doigt une policière

Alors que le débat sur la présomption de légitime défense des policiers fait rage et que les procès de victimes de violences policières se succèdent, comme celui d’Amine Bentounsi, la police continue encore et toujours sa politique de harcèlement des populations précarisées, de surcroît lorsqu’elles sont racisées. Dernier scandale en date : un jeune homme condamné à huit mois de prison ferme pour avoir blessé au doigt la policière qui l’a interpellé, ainsi que pour un appel à la rébellion.

56 milliards aux actionnaires en 2016 : ils s'engraissent pendant qu'on crève !

Aux 1% qui s’engraissent sur le sang et la sueur des 99% autres

56 milliards aux actionnaires en 2016 : ils s’engraissent pendant qu’on crève !

L’annonce est passée relativement inaperçue et pourtant elle est lourde de sens : en 2016, les entreprises françaises du CAC 40 ont versé 56 milliards de dividendes aux actionnaires. Pendant que les licenciements pleuvaient, que les lois rétrogrades comme la loi travail et tant d’autres continuaient à être promulguées, les profits s’accumulaient, encore et encore, dans les mêmes poches.

Suicide d'un migrant mineur « Il s'appelait Denko Sissoko »

Les meurtres d’une politique migratoire

Suicide d’un migrant mineur « Il s’appelait Denko Sissoko »

Denko Sissoko, migrant originaire du Mali de 16ans, s’est donné le mort vendredi 6 janvier à Châlons-en-Champagne en sautant du 8ème étage du foyer duquel il devait être expulsé, faute d’avoir été reconnu comme mineur par les autorités en charge de la politique migratoire. Nous relayons le communiqué de presse de RESF, publié sur le blog ilsappelaitdenkosissoko.hautetfort.com

À Paris, la police enlève les couvertures aux migrants

Quand la migration, la précarité et la misère dérangent

À Paris, la police enlève les couvertures aux migrants

En pleine vague de froid la police enlève les couvertures aux migrants que vivent dans la rue, en attente d’une place dans les centres d’accueil qui sont débordés. Médecins Sans Frontières a dénoncé ces agissements scandaleux et en guise de réponse le ministre de l’Intérieur a pris la défense de la police.

Tilikum, l'orque « prisonnière » qui rapportait des millions à Sea World, est morte

Souffrance animale

Tilikum, l’orque « prisonnière » qui rapportait des millions à Sea World, est morte

Tilikum, l’orque célèbre depuis la mort de Dauwn Brancheau, sa dresseuse, et de la sortie du documentaire Blackfish qui dénonce les conditions de vie déplorable des animaux marins vivant en captivité dans les « aquariums », s’est éteint ce vendredi 6 janvier à l’âge de 36 ans. Il était l’un des animaux captifs le plus mis en avant de la planète, avec une histoire composée de maltraitances et de tragédies. L’épaulard avait été capturé dès les premières années de sa vie, en avait passé le restant dans un petit bassin à produire des « tours » pour le public, puis a été utilisé exclusivement pour la reproduction d’orques captifs.

Un CRS inculpé pour violences volontaires sur un syndicaliste manifestant contre la loi Travail

Violences policières et #LoiTravail

Un CRS inculpé pour violences volontaires sur un syndicaliste manifestant contre la loi Travail

En marge d’une manifestation sur la loi Travail, le 15 septembre 2016, un CRS tire une grenade de désencerclement au-dessus des manifestants, ce qui est par ailleurs interdit. À la suite de cet acte, Laurent Theron, syndicaliste à Solidaires et secrétaire médical à l’hôpital de Créteil, perdra l’usage de son œil. Selon divers témoignages, il n’était pas justifié de faire usage de la force envers les manifestants au moment des faits. Le 4 janvier dernier, le CRS impliqué a été inculpé pour violences volontaires.

Auxerre. Lacrymo, flash-ball et plaquage musclé : encore un homme tué lors d'une interpellation

Violences policières. Une affaire qui rappelle le cas d’Adama

Auxerre. Lacrymo, flash-ball et plaquage musclé : encore un homme tué lors d’une interpellation

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme a succombé à une crise cardiaque au cours de son interpellation, après avoir été « neutralisé » à coups de flash-ball et de gaz lacrymogène. Des faits qui ne sont pas sans rappeler les circonstances de la mort d’Adama Traoré cet été, bien que la police se défende d’avoir commis ce qu’ils appellent plus communément « une bavure ».

 Mort d'un nourrisson suite à la prise d'Uvestérol D, la commercialisation momentanément suspendue

Le profit toujours le profit …

Mort d’un nourrisson suite à la prise d’Uvestérol D, la commercialisation momentanément suspendue

Le 21 décembre dernier, un nouveau-né âgé d’une dizaine de jours, est décédé suite à un arrêt cardio-respiratoire après avoir reçu une dose d’Uvestérol D, médicament produit par les laboratoires Crinex à base de vitamine D et administré régulièrement aux jeunes nourrissons pour contrer les carences en vitamine D. Ce tragique décès ravive la polémique vieille de plus d’une quinzaine d’année à propos de la commercialisation de ce médicament. En effet, sa mise en vente suscite depuis longtemps de nombreuses oppositions dans le milieu médical et pharmaceutique, de nombreux professionnels et organismes de santé alertant sur les effets secondaires que peut engendrer la prise de ce médicament chez les nourrissons, tels que des malaises et des troubles vagaux, aux conséquences parfois dangereuses.

Huit mois avec sursis requis contre Cédric Herrou pour avoir aidé des centaines de migrants

« Une tribune politique »

Huit mois avec sursis requis contre Cédric Herrou pour avoir aidé des centaines de migrants

Ce mercredi 4 janvier, s’est ouvert le procès de Cédric Herrou, accusé d’avoir aidé des migrants. Rendez-vous au palais de justice de Nice ce matin où quelques centaines de personnes se sont rassemblées dans la journée pour exprimer leur soutien à cet agriculteur de 37 ans. Des centaines de personnes venues de la région qui voient arriver de plus en plus de migrants et qui ont l’impression que l’on marche sur la tête : un homme condamné par l’État pour aider des migrants, condamné par celui-là même qui est responsable de la misère dans laquelle vivent en France ces migrants qui ont traversé tant de difficultés pour parvenir jusqu’ici. C’est après des heures passées au tribunal, où Cédric Herrou a défendu non pas « sa » cause mais celle des migrants, qu’il a été requis contre ce dernier huit mois de prison avec sursis.

Isère. L'homme abattu « comme un chien » par 5 policiers : l'affaire classée sans suite

Toujours plus d’impunité policière

Isère. L’homme abattu « comme un chien » par 5 policiers : l’affaire classée sans suite

C’est sans surprise que le parquet de Grenoble vient de classer sans suite une énième affaire de personne tuée des mains de la police. Le vendredi 28 Octobre à Échirolles dans l’Isère, un homme était abattu devant son domicile par cinq policiers de la BAC appelés pour une querelle de voisinage. Quand les policiers arrivent sur les lieux la victime, un homme de 51 ans passablement ivre au moment des faits, les menace avec une machette qu’il finit par ficher dans le sol. Il sort ensuite un pistolet d’alarme. Les forces de police armées de pistolets automatiques et d’un fusil d’assaut font feu. L’homme est tué sur le coup par une balle dans la tête et plusieurs balles dans le thorax. Son épouse dira "qu’il a été abattu comme un chien".

Sur la base d'une simple dénonciation, un étudiant condamné pour conduite en état d'ivresse

Vers un système de délation à la française ?

Sur la base d’une simple dénonciation, un étudiant condamné pour conduite en état d’ivresse

Jusqu’à présent, quelque soit les preuves, la justice a plutôt l’habitude de laisser les grands patrons, la classe politicienne en liberté tandis qu’elle condamne les militants combatifs et les jeunes des quartiers souvent à de la prison ferme. Une justice à deux vitesses qui a aussi son pendant dans d’autres domaines de la société notamment sur la "sécurité routière". Jérémy, étudiant montpelliérain, a été condamné pour conduite en état d’ivresse comme nombre de jeunes. Pourtant, cette fois-ci, point de contrôle d’alcoolémie, une condamnation sur simple dénonciation.Cette première jurisprudence annonce-t-elle un saut supplémentaire vers un système de délation à la française inspiré notamment du modèle anglo-saxon.
 

A propos de "Quartier Impopulaire", le documentaire qui a donné la parole aux habitants du Mirail

Diffusé sur France 2 ce mardi soir

A propos de "Quartier Impopulaire", le documentaire qui a donné la parole aux habitants du Mirail

Ce mardi soir en seconde partie de soirée était diffusé, sur France 2, et dans le cadre de l’émission Infrarouge, un documentaire en immersion dans le quartier du Mirail à Toulouse. Durant 1h20, François Chilowicz - le réalisateur - a donné la parole aux habitants de ce quartier de la ville rose, après un travail de terrain de plus de deux ans. Retour critique sur un documentaire assez rare sur les ondes télévisuelles.

Julian Vadis

Le travail le dimanche se généralise dans les grands magasins

Macronnerie 2017

Le travail le dimanche se généralise dans les grands magasins

Après le BHV Marais en mai, les Galeries Lafayette Haussmann quelques semaines plus tard et Le Bon Marché fin novembre, Le Printemps, propriété du Qatar, est le quatrième grand magasin parisien à ouvrir tous les dimanches. Cette libéralisation du travail de dimanche, inscrite dans la loi Macron, n’est nullement remise en cause par les candidats à la primaire de la gauche.

Poitiers. Un ambulancier et son collègue braqués par un policier

« Vos papiers s’iou plaît »

Poitiers. Un ambulancier et son collègue braqués par un policier

Ahurissant. L’histoire est digne d’un (mauvais) film avec Louis de Funès dans le rôle du policier tatillon. Le seul problème, c’est que ce jour-là, à l’intérieur de l’ambulance contrôlée, il y avait une patiente en urgence vitale.

0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 690