Politique

La déclaration de patrimoine du ministre de l’économie

2,4 millions d’euros en 18 mois. Macron n’a pas besoin de toucher la Garantie jeune

Publié le 18 mars 2016

La déclaration de patrimoine du ministre de l’Économie avait été discrètement publiée vendredi 19 décembre. C’est vrai qu’il est difficile de croire ensuite à la crédibilité de toute parole sur le travail d’un homme qui n’a jamais été un salarié comme les autres. Mais on comprend mieux pourquoi il tient à défendre le patronat et les riches. Il en fait lui même parti !

Jean Val

Où a-t-il gagné son argent, le Macron ? En tant que membre de la banque d’affaire Rothschild, une banque qui fait dans le rachat, cession, redressement et licenciements à la clef. Et dire que Hollande expliquait que son ennemi, c’était la finance....

Mais Macron, c’est justement la finance. En voici la preuve : d’après les détails de sa déclaration d’impôts, 706 300 euros sont issus de « bénéfices industriels et commerciaux » et 291 300 euros proviennent de « parts de dividendes dans les sociétés du groupe Rothschild ». Des revenus du Capital donc. Et son salaire ? Une misère : en 2011, il a ainsi déclaré 403 600 euros correspondant à son salaire. Il avait 34 ans. Trop âgé pour toucher la garantie jeune…

En parallèle, Emmanuel Macron déclare aussi un appartement de 83 m² dans le 15e arrondissement de Paris, acheté 820 000 euros et dont la valeur est maintenant estimée à approximativement 935 000 euros. Il possédait, en 2014, une voiture de marque allemande achetée 40 000 euros en 2005. Il fait état d’un patrimoine financier d’environ 1,2 million d’euros, si l’on additionne ses différents placements, comptes bancaires, etc. Mais n’est-ce pas bizarre d’avoir un patrimoine d’un peu plus de 2 millions quand on gagne l’équivalent en une année de travail ?

L’Express avait révélé en septembre 2013 que le patron de Bercy n’était pas assujetti à l’impôt sur la fortune (ISF). Une anomalie, puisque Emmanuel Macron a déclaré 2,5 millions d’euros au total sur les années 2011 et 2012. Bizarrement, la déclaration du jeune ministre n’a fait l’objet d’aucun signalement par l’administration fiscale, qui n’a relevé aucune omission ou sous-évaluation de ses biens. De quoi soulager François Hollande et Manuel Valls, après les affaires Cahuzac, Thévenoud, Jean-Marie Le Guen, etc. Les impôts c’est pour les pauvres, les « sans-dents »

Concernant Macron, combien gagne-t-il en tant que ministre ? 10 000 euros par mois brut. On comprend alors cette propension à prôner l’effort et l’austérité pour les fonctionnaires... Peut-être pour augmenter son salaire à la hauteur de ce qu’il gagnait chez Rothschild ?

partager

Mots-clés