^

Notre classe

Des licenciements pour toujours plus de profits

Beauvais. 219 emplois supprimés suite à la fermeture d’un site Nestlé

« Une refonte profonde et globale de son organisation et de son modèle de croissance ». C’est ainsi que la direction de Froneri (fusion de Nestlé et R&R en 2016) vient justifier un énième plan social sur le site de Nestlé poussant à la suppression de 219 emplois à compter du premier trimestre 2019.

Crédit photo : © France 3 Picardie

Les salariés du site Nestlé à Beauvais ont appris ce matin une décision qui va condamner, du jour au lendemain, la vie de 219 salariés. C’est donc pour des questions de restructurations, ou en d’autres termes d’optimisation de profit, que la vie de ces travailleurs va être affectée. Et pour cause, nombreuses sont les études démontrant les effets négatifs et impactant la santé touchant les personnes qui ont subi un licenciement.

Et ce n’est pas la première fois que les salariés du site connaissent des vagues de licenciement. De nombreux plans sociaux ont eu lieu depuis les années 90 réduisant les effectifs de 2500 salariés en 1990 à près de 800 en 2005 pour atteindre 300 en 2015. De nombreux licenciements dans une région déjà particulièrement touchée par le chômage et ce, alors que l’entreprise Nestlé connaît une capitalisation boursière atteignant près de 241 milliards et que son cours ne cesse de monter depuis la crise de 2008.