^

Politique

Derrière l'opération de reconquête...

Budget 2019 : Les retraités vont perdre en moyenne 400 euros en 2020 !

Peu après le fameux discours de Macron annonçant qu'il fallait « arrêter d’emmerder les retraités », une enquête de L’OFCE démontre que ces derniers feront partie des grands perdants du budget 2019. Ainsi, 80 % d'entre eux perdront en moyenne 400e en 2020. Un fait qui témoigne de l'hypocrisie de la démarche de Macron qui cherche à conserver son électorat chez les retraité, tout en faisant des économies sur leurs dos.

Selon le directeur de l’OFCE, interrogé sur le budget 2019 du gouvernement Macron, « les grands perdants de ce budgets sont les inactifs et les retraités, qui voient leurs pensions non-revalorisées au niveau de l’inflation  ». Ce qui constitue donc une importante perte de pouvoir d’achat. En effet, l’augmentation de leurs pension de retraite ainsi que les APL n’augmenteront que de 0,3 %, face à une inflation qui devrait atteindre les 1,6 % en 2020. Un quasi-gel des pensions donc, qui n’est que peu compensé par la suppression de la taxe d’habitation, qui ne concernera par ailleurs pas tous les retraités. La baisse du pouvoir d’achat des retraités devraient atteindre 200€ en 2019, puis 400€ par an d’ici 2020.

Face à la colère exprimée, légitimement, par les retraités suite à la hausse de la CSG et au gel des pensions de retraite, et ce alors que ces derniers représentent l’électorat le plus assidu lors des élections, Macron perd du terrain auprès de cet électorat, ce qui le met en difficulté dans le contexte pré électoral des européennes. A l’heure où Macron essaye de se positionner en leader de l’Union Européenne, une défaite lors des européennes diminuerait de beaucoup la capacité de Macron à peser sur l’échiquier international.

Alors que 35% des retraités ne faisaient pas confiance à Macron lors de son élection, le taux s’élève à 72%.
Une situation qui à forcé le gouvernement à faire un geste fiscal de près de 300 000 auprès d’eux. Mais un petit geste qui ne permettra pas de compenser les diverses attaques menées par l’exécutif à leur égard et que les retraités semblent, au vu des sondages, avoir bien compris.

Crédits Photo : Jonathan Landais




Mots-clés

élections européennes   /    Retraités   /    Politique