^

Notre classe

« Safety fun game »

Chez Amazon, on instaure la délation rémunérée entre salariés

A Lauwin-Planque, l'entreprise Amazon vient de lancer un jeu permettant aux salariés de dénoncer leurs chefs, si ceux-ci ont « failli » dans l'application des mesures de sécurité.

A l’heure où la loi travail XXL supprime le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des conditions de travail), Amazon innove dans la lutte contre « les manquements aux mesures de sécurité ». C’est ainsi que l’entreprise de Lauwin-Pla a lancé un jeu-concours sordide… basé sur la délation !

Celui-ci donnant la possibilité à un salarié de remplir un coupon où l’on peut inscrire le nom de son chef si ce dernier commet une faute ne respectant pas les normes de sécurité au sein de l’entreprise. Ce coupon fera gagner au salarié des points, qui seront cumulables et permettront à ce dernier de gagner des « cadeaux » si son taux de dénonciation est important. Un système qui permet donc toutes les dérives.

Au-delà du fait qu’Amazon, se montre fermé à toute amélioration des conditions de travail de ses salariés, avec une hausse des salaires par exemple, l’entreprise préfère s’amuser à instaurer le jeu de la « carotte et du bâton » auprès de ses salariés. D’autant plus que cette initiative, si elle s’avère « convaincante » pour la direction, risque de se généraliser auprès des différents sites Amazon, voire vers d’autres entreprises. De plus, si la délation ne concerne pour l’heure que les normes de sécurité et dans le sens ouvriers-chefs, il ne fait guère de doute qu’il ne s’agit que d’un premier pas, extrêmement glissant et malsain, qui pourrait se généraliser et qu’il convient de combattre sans réserve.

Crédits photo : MAXPPP




Mots-clés

Amazon   /    Notre classe