Section

Etats-Unis

Investiture de Trump : un show digne de l'élite politique américaine

Dans le plus pur style de l’establishment

Investiture de Trump : un show digne de l’élite politique américaine

Durant son discours d’investiture, Trump a largement attaqué l’establishment politique États-Unien et affirmé que les choses allaient désormais changer, que le « peuple allait reprendre le pouvoir ». Mais la physionomie de cette cérémonie d’investiture, dans le plus pur style des shows démesurés de l’élite politique américaine, a au contraire montré à quel point le magnat de l’immobilier new-yorkais était à l’aise dans ce style.

Women's March ! 200 000 femmes manifesteront à Washington contre l'investiture de Donald Trump

Les manifestations de femmes débarquent aux Etats Unis

Women’s March ! 200 000 femmes manifesteront à Washington contre l’investiture de Donald Trump

Les manifestations de femmes débarquent aux Etats-Unis. Après l’Islande et la France contre l’inégalité salariale, la Pologne pour le maintien du droit à l’avortement contre les décisions du gouvernement conservateur, le mouvement des femmes qui a repris de part le monde en 2016 débarque aux Etats-Unis, le 21 janvier prochain, à l’occasion de l’investiture du nouveau président, Donald Trump. La marche des femmes contre Trump, Women’s March on Washington, tout comme une série de manifestation qui compte bien protester contre l’investiture d’un président sexiste, homophobe et raciste, se tiendra le weekend prochain. Cette marche promet déjà d’être un succès avec 200 000 personnes attendues dans les rues de la capitale. A Paris, en solidarité se tiendra ce samedi une marche qui partira à 14h du Champs de Mars.

Discours inaugural de Trump : un condensé de démagogie

Discours inaugural de Trump : un condensé de démagogie

Dans un discours ressemblant à ceux de sa campagne et s’adressant à sa base électorale, Trump a désavoué l’establishment politique et parlé des frontières, de l’emploi, du commerce et des alliances militaires.

Davos. Un sommet de milliardaires pour parler d'inégalité et de populisme

Tandis que 8 personnes détiennent plus de richesse que 50% de la population la plus pauvre

Davos. Un sommet de milliardaires pour parler d’inégalité et de populisme

Le grand rendez-vous annuel des patrons et des chefs d’Etat s’est ouvert ce mardi à Davos, en Suisse. Désertée cette année entend-t-on dans la presse ? Si la fréquentation de la 47ème réunion du Forum Economique Mondial accuse l’intermède du pouvoir à la Maison Blanche, elle a pourtant ouvert ses portes, et pour la première fois, au président chinois Xi Jinping et à ses recommandations sur une mondialisation à « rééquilibrer mais à maintenir ». 2017 s’ouvre donc sur fond de « malaise économique » à en croire le rapport publié par ses organisateurs à la veille du sommet : en cause, l’accroissement terrifiant des inégalités, auquel s’adosse le risque de replis économique et de montée des populismes (entendez l’arrivée de Trump et le Brexit). Bien étrange diagnostique pour la crème de la crème de la gestion du capitalisme mondial…

États-Unis. Le temps est compté pour l'Obamacare

Des millions d’Américains vont trinquer…

États-Unis. Le temps est compté pour l’Obamacare

À peine investie, la nouvelle majorité républicaine au Congrès états-unien s’engage sur la voie vers l’abrogation de l’Obamacare, mesure « sociale » par excellence de la présidence Obama. Ce vote expéditif, intervenu en pleine nuit, démontre la volonté de fer du Parti républicain de rendre des comptes aux franges les plus radicales de sa base électorale.

Entre protectionnisme et vulgaire xénophobie, Trump parle de l'Union européenne

Le dernier bluff avant son investiture ?

Entre protectionnisme et vulgaire xénophobie, Trump parle de l’Union européenne

Lundi, les déclarations de Donald Trump sur l’Union européenne faisaient la Une des principaux journaux internationaux. C’était la première fois qu’il s’adressait aussi directement à l’Union européenne et notamment à l’Allemagne, depuis qu’il a été élu président des États-Unis. Ses propos ont été particulièrement agressifs à l’égard de l’Allemagne. Mais Trump pourra-t-il aller au-delà de ses déclarations ?

Trump. Une transition présidentielle marquées par des convulsions.

Etats-Unis

Trump. Une transition présidentielle marquées par des convulsions.

Lors de son discours d’adieu, Barack Obama a mis en garde sur la possibilité d’une plus forte polarisation politique si le futur président ne cherchait pas à modérer sa politique. Trump quant à lui, maintient son discours protectionniste et réaffirme ses mesures racistes.

Lignes de couleurs. Les artistes africains-américains de 1865 à nos jours

The Color Line. Derniers jours pour voir l’expo

Lignes de couleurs. Les artistes africains-américains de 1865 à nos jours

Le Musée du Quai Branly propose une reconstruction de l’histoire l’art africain-américain de 1865 à nos jours, à partir des poteries et des céramiques de l’esclave David Drake, surnommé « Dave the potter », jusqu’aux « Black nudes » de Mickalene Thomas en passant par la « Harlem Renaissance » des années 1920, David Hammons, Jean-Michel Basquiat et bien d’autres. Jusqu’au 15 janvier.

Le dernier discours de l'ère Obama

États-Unis

Le dernier discours de l’ère Obama

Plus de 20 000 personnes se sont rassemblées à Chicago pour écouter le dernier discours d’Obama en tant que président des États-Unis. L’occasion de revenir sur le futur mandat de Trump et le mythe d’une société « post-raciale ». En matière de politique extérieure, il a affirmé que les États-Unis devaient être « vigilants, mais pas effrayés », en référence aux relations avec la Russie et la Chine.

L'Amérique d'abord, les conflits ensuite

Le protectionnisme de Trump réveillera-t-il l’anti-américanisme ?

L’Amérique d’abord, les conflits ensuite

Philippe Alcoy

« Make America great again », « America first ». Il y a longtemps que le discours d’un président de la principale puissance mondiale n’avait pas été aussi ouvertement nationaliste. Et la traduction économique de cette soi-disant opposition aux politiques du « libre marché internationalisé » s’appelle protectionnisme. Et celui-ci, appliqué par une puissance impérialiste, provoque inévitablement des frictions, aussi bien avec ses partenaires-concurrents qu’avec les pays soumis à sa domination.

USA. Trump ne nie pas l'ingérence de la Russie dans les élections, mais minimise les faits

Cyberattaque du Kremlin pour délégitimer Clinton

USA. Trump ne nie pas l’ingérence de la Russie dans les élections, mais minimise les faits

Alors que Donald Trump avait multiplié les gestes d’ouverture à destination de la Russie durant sa campagne, il a pendant longtemps nié l’implication de la Russie dans l’affaire du piratage des e-mails de l’équipe de Clinton, en opposition aux déclarations d’Obama et des agences de renseignement américaines. Pour la première fois, il semble faire machine arrière.

Un cessez-le-feu en Syrie sous l'égide de Moscou et d'Ankara ?

Washington n’est plus dans le coup

Un cessez-le-feu en Syrie sous l’égide de Moscou et d’Ankara ?

« Un cessez-le-feu à partir du 29 décembre, à minuit, sur l’ensemble du territoire syrien ». C’est ce que viennent de confirmer les ministres turcs et russes des Affaires étrangères. Quels sont les grands gagnants dans cette affaire ?

Les racines du trumpisme

Où vont les Etats-Unis ?

Les racines du trumpisme

La nomination et l’élection de Donald Trump sont le dernier chapitre dans une lutte pour la direction du Parti républicain qui dure depuis l’éclatement de la récession mondiale et la victoire électorale du Parti démocrate en 2008. Le capital a repoussé avec succès la première vague de radicalisation des membres issus des classes moyennes dans le Parti — le Tea Party — pendant les élections législatives en 2014, mais n’a pas totalement vaincu les rebelles. Au contraire, ils se sont radicalisés et viennent de déplacer les capitalistes jusqu’alors hégémoniques à la tête du Parti, du moins temporairement.

Après 32 ans de prison pour rien, Lawrence McKinney reçoit... 75 dollars de compensation

Une vie brisé et une humiliation en guise de dédommagement

Après 32 ans de prison pour rien, Lawrence McKinney reçoit... 75 dollars de compensation

C’est un fait divers qui en dit long sur le mépris des afro-américains aux Etats-Unis. En 1978, Lawrence McKinney voit sa vie ruinée, condamné pour un viol qu’il n’a pas commis. Libéré 32 ans plus tard, suite à des tests ADN, l’homme d’aujourd’hui 54 ans s’est vu dédommagé à hauteur de... 75 dollars pour le préjudice ! Une honte !

Poutine est en train de gagner en Syrie et entend « humilier » les Etats Unis

Réunion tripartite à Moscou : Russie-Turquie-Iran

Poutine est en train de gagner en Syrie et entend « humilier » les Etats Unis

Mardi les ministres des affaires étrangères de la Russie, de la Turquie et de l’Iran se sont réunis à Moscou pour discuter de la situation en Syrie et essayer de trouver une « solution politique » à la guerre. Cette réunion confirme le rapprochement entre le gouvernement de Poutine et celui d’Erdogan, notamment après l’assassinat de l’ambassadeur russe lundi à Ankara. Mais cette réunion avait également un caractère assez surprenant : l’ONU et notamment les Etats Unis en ont été complètement exclus. Une vraie humiliation pour l’administration Obama sur la fin de son mandat.

Rex Tillerson, le roi du pétrole, nommé chef de la diplomatie américaine

Le patronat au gouvernement Trump

Rex Tillerson, le roi du pétrole, nommé chef de la diplomatie américaine

Rex Tillerson, PDG d’Exxon Mobil, vient d’être nommé futur secrétaire d’Etat à la Maison Blanche du gouvernement Trump. Roi du pétrole et ami de la Russie qui l’a décoré en 2013 de l’Ordre de l’Amitié, il incarne à la perfection la politique ouvertement pro-patronale du nouveau gouvernement Trump. Après la nomination du climato sceptique Scott Pruit, connu pour ses liens avec les secteurs des énergies fossiles à la tête de l’Agence de la protection de l’Environnement, il n’y a plus à douter du fait que la politique de Trump va servir largement aux intérêts de l’industrie pétrolière. Plus besoin de faire dans la dentelle : pour Trump, l’Etat sera mis au service du patronat… à la vue et au su de tous.

De l'autre côté : l'Amérique de Trump

Cinéma

De l’autre côté : l’Amérique de Trump

En Louisiane, Mark et Lisa forment un couple toxicomane dont la caméra documentaire de Roberto Minervini vient saisir quelques bribes de leur quotidien. Dans une seconde partie, le cinéaste filme une milice armée antigouvernementale au Texas.

Coup de fil de Trump à Taïwan. Le futur président américain pousse la Chine dans les cordes

Imprévisible ou préparé de longue date ?

Coup de fil de Trump à Taïwan. Le futur président américain pousse la Chine dans les cordes

Donald Trump, qui devrait entrer en fonction début 2017, a décroché son téléphone pour parler directement avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, vendredi 2 décembre. Un coup de fil, cependant, qui est loin d’être anodin. Il s’agit d’une rupture complète avec les pratiques diplomatiques de Washington et avec la politique américaine vis-à-vis de l’Asie. Il s’agit également d’un message direct envoyé à Pékin et ses conséquences sont encore à évaluer.

Conférence Trump / Toulouse. Près de 80 participants pour la première de Révolution Permanente

Une première et un succès dans la ville rose

Conférence Trump / Toulouse. Près de 80 participants pour la première de Révolution Permanente 

Ce vendredi soir se tenait la version « toulousaine » de la conférence-débat « Trump à la Maison Blanche : Où vont les Etats-Unis ? Où va le monde ? » , organisée en simultané avec d’autres villes par Révolution Permanente. Il s’agissait de la première apparition publique dans la ville rose, et avec près de 80 participants, la réunion a été succès enthousiasmant pour la suite.

Trump, sa fortune et le mythe de la gouvernance pour « l'intérêt général »

Des vents post-soviétiques aux États-Unis

Trump, sa fortune et le mythe de la gouvernance pour « l’intérêt général »

Mercredi matin, le président nord-américain élu, Donald Trump, annonçait dans une série de messages sur Twitter qu’il quittait son « grand business afin de se consacrer entièrement à la gestion du pays pour que l’Amérique DEVIENNE GRANDE À NOUVEAU ! ». Il affirme faire cela pour éviter d’avoir des « conflits d’intérêts avec ses nombreux business ». Alors que cet acte pourrait être considéré comme une démonstration de « bonne volonté » pour éviter la corruption, en quoi tout cela révèle en réalité la crise du régime politique nord-américain ?

Un lycéen révolté : « Mon cœur sera toujours à La Havane, plutôt qu'à Washington ! »

Après la mort de Fidel Castro

Un lycéen révolté : « Mon cœur sera toujours à La Havane, plutôt qu’à Washington ! »

Les américains et certains exilés cubains de Miami (et leur champion Donald Trump) n’ont pas hésité à célébrer la mort de Fidel Castro samedi dernier ! Mais eux, qui s’empressent de traiter Castro de dictateur, feraient bien de balayer devant leur propre porte ! Devant la porte des États-Unis, la plus grande hypocrisie du monde occidental !

USA. Les suprémacistes blancs célèbrent la victoire de Trump par des saluts nazis

« Heil Trump ! Heil notre peuple »

USA. Les suprémacistes blancs célèbrent la victoire de Trump par des saluts nazis

La vague profondément réactionnaire ouverte par l’élection de Donald Trump n’en a pas fini de s’étendre. Dans une vidéo prise le 18 novembre dernier au cours d’un discours aux relents néo-nazis prononcé par le leader du mouvement d’extrême droite Alt right, on peut voir certains de ses partisans acclamer ce dernier par des saluts nazis.

Etat, crise organique et tournants bonapartistes à l'ère Trump (I)

De Trump aux primaires de la droite : opérations plébiscitaires sur fond de tournants autoritaires

Etat, crise organique et tournants bonapartistes à l’ère Trump (I)

La victoire de Trump aux présidentielles américaines soulève beaucoup d’interrogations sur la situation internationale : qu’un milliardaire richissime, raciste, sexiste, xénophobe, homophobe, soutenu par le Ku-Klux-Klan etc. puisse occuper la fonction qui reste la plus puissante au sein de la géopolitique internationale, ne peut qu’interroger sur le monde qui vient. Après le Brexit, que beaucoup ne pensaient pas imaginable, cette victoire a fait l’effet d’un séisme encore plus profond. De quoi « le monde selon Trump » va-t-il être le nom… ? Mais la situation française de son côté a de quoi interroger tout autant, à l’aune du tournant autoritaire et réactionnaire qui s’enracine depuis deux ans, et de ce qui se profile déjà pour l’après-présidentielle. Plus conjoncturellement le phénomène des primaires, et bien sûr celle de la droite qui a quasi-plébiscité Fillon, opère comme un instrument de « régénérescence démocratique » profondément conservateur, illustrant en réalité la crise croissante des partis et médiations du même ordre, et l’ancrage d’un populisme revanchard.

Trump : le mélange explosif du risque géopolitique et de l'agressivité économique (III)

Etats-Unis

Trump : le mélange explosif du risque géopolitique et de l’agressivité économique (III)

Trump et la politique étrangère nord-américaine. Entre unilatéralisme américain et équilibre des pouvoirs sur le plan géopolitique, une offensive économique pourrait bien s’exercer contre la Chine, les pays semi-coloniaux et l’Allemagne, principal rival impérialiste. Après la première et la seconde, nous publions ci-dessous la dernière partie de cet article d’analyse.

Soutenu par le Ku Klux Klan, les néonazis : Qui est Stephen Bannon, le bras droit de Trump ?

Le « conseiller stratégique » de Trump : un suprémaciste blanc, leader de l’Alt-Right

Soutenu par le Ku Klux Klan, les néonazis : Qui est Stephen Bannon, le bras droit de Trump ?

Décidément, Donald Trump maîtrise l’art du contre-pied. Après avoir adouci quelque peu son discours et nommé des personnalités « raisonnables » pour l’establishment américain, voici que le néo-président a nommé Stephen « Steve » Bannon a l’une des plus hautes fonctions de la Maison-Blanche. Les courants suprémacistes blancs et les mouvances néo-nazies américaines ont, d’ores et déjà, affiché leur total soutien à cette figure de l’extrême droite.

0 | 30 | 60 | 90 | 120