Culture et Sport

Culture

Jean Marc Rouillan au Havre et à Paris pour présenter son nouveau livre « Je regrette »

Publié le 3 octobre 2016

Dans un contexte d’offensive gouvernementale avec pour conséquence une répression militante et syndicale, l’UL CGT du Havre invite Jean Marc Rouillan qui a passé près de vingt-quatre ans en prison pour son militantisme au sein du groupe Action Directe, mardi 4 au soir pour s’exprimer sur son dernier livre "Je regrette". Jean Marc Rouillan est toujours menacé de prison et ses prises de parole sont aujourd’hui encore muselées ou détournées.

Au lendemain d’un mouvement social qui n’est autre que le retour de la lutte des classes en France, le gouvernement réprime et accompagné par la justice condamne et intimide ceux qui ont voulu le défier. Dans ce contexte particulier l’invitation de Jean Marc Rouillan a l’UL du Havre paraît être un pont intéressant pour réfléchir à la nature de l’état et aux moyens qu’il met en œuvre pour réprimer toute force contestataire.

Jean-Marc Rouillan à Paris pour présenter son nouveau livre « Je regrette »


Le lendemain Jean Marc Rouillan sera présent à Paris à la librairie « Résistances » pour à nouveau parler de son livre :

Dans ce petit recueil, l’ancien membre du groupe Action Directe qui a accompli vingt cinq ans de prison*, nous livre ses pensées, et ses sentiments sur beaucoup de choses : sur la prison bien entendu, mais aussi sur l’amour, la vraie camaraderie, la société de plus en plus nauséabonde, et sur l’hypocrisie de ceux qui pratiquent une extrême violence d’Etat au quotidien, mais se permettent de faire la morale aux autres.

Dans « Je regrette » publié aux éditions Agone, Jean-Marc Rouillan pratique un exercice très difficile, un exercice acrobatique en somme, puisqu’il n’a rien le droit de dire sans être aussitôt poursuivi pour délit d’opinion.

Et comme nos dirigeants, tout comme pour Georges Ibrahim Abdallah, ne lui pardonnent pas de ne pas s’être repenti en bonne et due forme de ses actes, mais surtout de ses opinions révolutionnaires, ils continuent à exercer une vengeance d’état sans fin, en le réincarcérant ou en le menaçant de le ré-emprisonner, à chaque opinion qu’il émet.

C’est donc avec plaisir que nous vous invitons à venir découvrir ce que Jean-Marc Rouillan regrette le mercredi 5 octobre à partir de 19 H. D’autant que l’auteur sait trouver les mots pour nous faire vivre à la fois sa nostalgie et sa révolte face à l’injustice.

Soulignons qu’il n’est pas nécessaire de partager le positionnement passé ou présent de l’auteur pour s’offusquer de la répression systématique de ses propos et de ses interrogations sur la légitimité de la violence, débat qui reste ouvert face à la violence de l’appareil d’Etat.

LIBRAIRIE RESISTANCES : 4 Villa Compoint 75017 PARIS
(angle 40 rue Guy Môquet)
Métro ligne 13 : station Guy Môquet ou Brochant
_