Notre classe

Provocation patronale

La direction de PSA invite les syndicats à un dîner « VIP » au salon de l’auto. La CGT dit NON !

Publié le 12 octobre 2016

Par courrier, la direction de PSA a invité les syndicats de l’entreprise à une visite et un dîner « VIP » au salon de l’auto. La CGT a refusé, et a répondu au directeur des ressources humaines par le courrier que nous reproduisons ci-dessous.

9 octobre 2016

Monsieur,

J’ai bien reçu l’invitation que vous m’avez adressée le 16 septembre, ainsi qu’aux autres délégués centraux, pour visiter en votre compagnie le Salon de l’Automobile le 10 octobre, visite suivie d’un dîner au restaurant pour « échanger sur les tendances automobiles », dans le cadre de « la co-construction » que vous souhaitez « impulser ».

Je ne serai évidemment pas présent à cette visite et encore moins, naturellement, au dîner qui suivra.

Au moment où les bénéfices du groupe PSA explosent suite à des dizaines de milliers de suppression de postes, à quatre ans de blocage des salaires, à l’augmentation continue des cadences, à l’aggravation permanente des conditions de travail, vous comprendrez que la CGT n’a aucune envie de partager en votre compagnie des moments de convivialité.

Au moment où la Garantie Journalière de Production (GJP) que vous avez mise en place dans la plupart des usines réduit le temps de repas déjà insuffisant des ouvriers, vous comprendrez qu’il ne saurait être question, pour le délégué syndical central de la CGT, d’aller dîner au restaurant avec vous – en prenant tout son temps puisque vous, vous n’êtes pas tenus de manger en 21 minutes au bord d’une chaîne de production.

De façon plus générale, si les délégués de la CGT visitent le Salon de l’Auto, ils préfèrent le faire avec les ouvriers, les techniciens, les ingénieurs, qui produisent et conçoivent les voitures, plutôt qu’avec ceux qui gagnent leurs salaires ou leurs dividendes sur le travail des autres.

D’autre part, bénéficier d’une visite « VIP » du Salon de l’Auto et manger au restaurant avec la direction ne fait pas partie des valeurs de la CGT.

Sachez que nous ignorons ce qu’est la « co-construction » dont vous parlez dans votre invitation. Entre la direction et les salariés du groupe, il n’y a pas de « co-construction » : il y a d’un côté des salariés qui se ruinent la santé à construire des voitures, et de l’autre une direction uniquement au service des actionnaires et de leurs profits.

Recevez, Monsieur, mes salutations.

Pour la CGT PSA

Jean-Pierre MERCIER