^

Politique

La liberté d'expression ?

Le CSA censure un clip de campagne de Lutte Ouvrière dénonçant l’impérialisme français

Dans un communiqué du 19 avril, Lutte Ouvrière dénonce la censure du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) des images que Nathalie Arthaud avait choisies pour dénoncer l'impérialisme de l'Etat français.

Mais quelles sont donc ces images que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a fait censurer dans le clip de campagne présidentielle de Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière ? Était-ce des images « violentes » que le CSA a l’habitude de censurer ?

En un certain sens, oui. On y voyait ainsi Sarkozy accueillir à bras ouverts Assad et Kadhafi, et Hollande décerner la Légion d’honneur au roi d’Arabie saoudite. Nous relayons ci-dessous le communiqué de Lutte Ouvrière. Les pires dictateurs, les pires meurtriers de masse, ceux qui utilisent les tanks et les gaz chimiques contre leurs propres populations. Voilà ceux qui sont accueillis à l’Elysée, avec qui ont fait des affaires, en vendant massivement des armes françaises, en achetant leur pétrole qui participe au réchauffement climatique… Leur finalité au service du grand capital, c’est de faire des affaires à tout prix. Et quand ces dictateurs ne sont plus utiles on peut alors se retourner contre eux au nom des droits de l’homme et de la démocratie. L’hypocrisie complète de leur « démocratie », dont le voile se fissure toujours plus ouvertement. Une hypocrisie qui ne sera rarement aussi bien illustrés qu’avec cette nouvelle censure. Leur violence de tous les jours, et leurs méthodes des plus anti-démocratiques, leurs guerres impérialistes, ils savent la cacher, ils savent censurer ceux qui la dénoncent.

Nous relayons ci-dessous, le communiqué de Lutte Ouvrière ainsi que des images censurées qui auraient pu être présentes dans le clip mais censurées et pourtant disponibles sur le net.

Censure sur un clip

19 avril 2017

Comme tous les candidats à la présidentielle, Nathalie Arthaud a droit à 43 minutes sur les médias publics dans le cadre des clips de la campagne officielle.
C’est peu, et injuste, comparé aux centaines d’heures d’antenne que monopolisent depuis des mois les candidats que l’on dit grands.

Mais même ces 43 minutes ne sont pas libres. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a censuré des images que Nathalie Arthaud avait choisies pour dénoncer la politique impérialiste du gouvernement français. On y voyait Sarkozy accueillir à bras ouverts Assad et Kadhafi, et Hollande décerner la Légion d’honneur au roi d’Arabie saoudite.
Et ils osent parler de liberté d’expression !

Bachar al-Assad reçut par Sarkozy :

Kadhafi reçut par Alliot-Marie et Sarkozy :

François Hollande décore le prince-hériter d’Arabie Saoudite :




Mots-clés

Présidentielles 2017   /    Politique