^

Politique

Des coups et du gaz

Paris. Un enfant afghan dénonce les violences policières contre les migrants

Une vidéo courte a été publiée par Utopia 56, association en soutien aux migrants. Un enfant d'une dizaine d'années témoigne des violences policières dont lui et sa famille venaient d'être victimes proches de la porte d'Aubervilliers.

La vidéo circule sur les réseaux sociaux et a été reprise par les médias. "Un jeune migrant dénonce des violences policières porte d’Aubervilliers" a titré le journal Le Parisien et d’autres journaux. En réalité ce "jeune" migrant est un enfant d’une dizaine d’années, Ahmed, d’origine afghane qui a choisi de témoigner face caméra des violences policières que lui et sa famille venaient de subir porte d’Aubervilliers.

Comme de nombreux migrants qui ont fui leur pays, cet enfant et sa famille sont contraints de vivre dans la rue ne trouvant aucun endroit où dormir, faute de moyens et de papiers. Livrés à eux-mêmes, ils sont nombreux à avoir rejoint les différents "camps" dans lesquels se regroupent les migrants.

Des campements qui sont quotidiennement menacés d’être évacués, et la cible de violences policières. Des violences telles que celles subies par cet enfant et sa famille. Ahmed raconte en anglais : « Mais la police est venue. Ils nous ont dit Levez-vous d’ici, vous ne pouvez pas rester là. Ils ont donné des coups à ma maman, à ma sœur, à tout le monde. Et puis, ils ont mis du gaz. J’ai voulu prendre une vidéo mais quand j’étais en train de filmer, un policier a pris mon téléphone et a effacé la vidéo ».

Des forces de police qui agissent en toute impunité encouragées par les politiques anti-migratoires, racistes, défendues par l’ensemble des politiciens, en France, et plus largement en Europe, de l’extrême droite à l’actuel gouvernement Macron.




Mots-clés

Violences policières   /    Immigration   /    Politique