^

Notre classe

Licenciements

Samsung : 140 postes supprimés d’ici janvier

Alors que l'entreprise réalise plus de 300 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an, Samsung décide de licencier d'un seul coup d'un seul près de 140 postes en CDI chez un de ses nombreux sous-traitants français.

Coup dur pour la fin de l’année chez le sous-traitant Impact Field Marketing lié à Samsung depuis plus de 10 ans. 140 CDI de commerciaux vont être rompus d’ici le début de l’année 2018. Alors que Samsung, fait pression sur ces mêmes salariés pour la période des fêtes de fin d’année, ces derniers savent par avance que leur destin au sein de l’entreprise est scellé, ils devront partir.

La direction peut avancer des arguments de restriction budgétaire, de compétitivité, il paraît compliquer de croire de tels arguments, quand on sait qu’il s’agit de l’une des plus grosses entreprises capitalistes au monde, qui engrange des centaines de milliards de dollars par an. Alors que cette même direction félicitait ces travailleurs de leurs résultats, et des qualités de leur service pendant ces dix dernières années, elle n’hésite pas à rompre leurs CDI. Une énième vague de licenciements qui révèle le visage impitoyable du patronat.

Même si une grève semble n’être que la seule solution dans cette situation, la tradition anti-syndicale chez Samsung est forte. L’entreprise interdit purement et simplement les syndicats, et exerce une forte pression auprès de ses sous-traitants à ce sujet.

Nous condamnons fermement Samsung, l’argument de licenciement économique est insensé en vue des recettes de l’entreprise. Nous soutenons les travailleurs victimes de ces licenciements, et soutiendrons toute action visant à défendre ces 140 CDI, et à condamner cette manœuvre qui jette des familles entières dans la précarité.

Crédits image : REUTERS/KIM HONG-JI