^

Jeunesse

50 ans après 68, un saut dans la mobilisation

Urgent ! La Sorbonne est occupée

Macron affirmait à 13h, sur TF1, que les facs étaient à peine mobilisées. En réponse, les étudiantes et les étudiants de Paris 1, Paris 3, Paris 4 ont investi la Sorbonne, à 16h30. L’occupation a démarré.

Les portes du bâtiment historique de la Sorbonne, en plein quartier latin, s’ouvraient au compte-gouttes cet après-midi ; les cartes d’étudiant étaient en effet scrutées à la loupe par les agents de sécurité, aux grilles d’entrée. Cela n’a pas suffi pour bloquer le flux progressif des jeunes. Peu après 17h30, quand les agents ont précipitamment refermé les énormes portes cochères, 300 personnes étaient déjà à l’intérieur, 200 à l’extérieur, nassées dans la rue et sur la place, en face de l’université.

Les étudiants qui ont réussi à entrer ont déambulé, dans un premier temps, dans les couloirs et les salles du bâtiment donnant sur la place de la Sorbonne. C’est à l’appel de l’AG inter-facs que les bâtiments de l’université ont été investis.

L’AG, qui était censée se tenir à l’intérieur, n’a pas encore démarré, compte-tenu du nombre d’étudiants qui sont restés bloqués à l’extérieur, côté rue. Mais cela ne décourage pas des dizaines d’autres d’affluer, en continu, depuis maintenant une heure. Massés dans les salles qui donnent sur la place, fenêtres ouvertes, les étudiants qui occupent l’intérieur restent au contact de leurs camarades.

50 ans après Mai 68, et quelques heures après le discours du président, c’est tout un symbole qui est réactivé, à l’instant, par la mobilisation étudiante contre la loi ORE, la politique de Macron et de son monde ! Ce n’est qu’un début…




Mots-clés

Université Paris 1   /    Plan Etudiants   /    Grève   /    Jeunesse