^

Politique

Solidarité

A Paris. Aux côtés de la gauche turque et kurde dimanche

« Erdogan assassin ! » A Paris, l’émotion était palpable, dimanche 11 octobre, au lendemain de l’attentat d’Ankara. Après un premier rassemblement organisé samedi, le rassemblement prévu à Place de la République, à 14h s’est transformé après les premières prises de parole en une manifestation, populaire et jeune, qui s’est dirigée vers Chatelet.

Banderoles kurdes et des organisations proches du PKK ainsi que du HDP, drapeaux des organisations d’extrême gauche turque ; des familles de travailleurs kurdes et turcs venus des quatre-coins de région parisienne pour exprimer leur solidarité et leur rejet du boucher Erdogan : le rassemblement, qui a pris la forme d’une manifestation, a regroupé plusieurs milliers de personnes, dimanche, à Paris.

Présentes, les organisations de gauche radicale et d’extrême gauche hexagonales auraient sans doute pu mobiliser bien davantage compte-tenu de ce qui se joue, en ce moment, en Turquie. Outre la présence de Pierre Laurent et de plusieurs élus communistes, d’Ensemble et de l’Association France-Kurdistan, la solidarité internationaliste mériterait certainement un autre degré de mobilisation.

Le prochain rendez-vous a été pris, pour Paris, pour le dimanche 18 octobre, pour une manifestation Bastille-République, à l’appel des organisations kurdes et turques de France mais également de la gauche hexagonale dans le cadre des trois jours de solidarité avec Kobanê et le Rojava, un an après le déclenchement de la contre-offensive contre le siège de la ville conduit par Daech. Ce sera l’occasion pour que la solidarité se déploie conséquemment après les attentats d’Ankara, les manifestations qui ont secoué les principales villes de Turquie ces derniers jours ainsi que la grève générale de 48h décrétée lundi et aujourd’hui.




Mots-clés

Kurdistan   /    Politique