^

Monde

Extrême gauche

Argentine. Près de 10,5% pour les trotskystes à Mendoza

Comité de Rédaction{{}} {{}} Les élections provinciales qui se sont tenues dimanche 21 juin à Mendoza, en Argentine, ont réservé de nouvelles surprises. C’est le Frente Cambia Mendoza [(FCM) « Front pour le Changement à Mendoza »] du radicalisme macriste (droite) qui a gagné. Dans le cadre du duel opposant Alfredo Cornejo, du FCM, et le Front pour la Victoire (FpV), kirchnériste, de Rolando Bermejo, le Front de Gauche et des Travailleurs (FIT), le cartel électoral trotskyste argentin constitué par le Parti des Travailleurs Socialistes (PTS), le Parti Ouvrier (PO) et Izquierda Socialiste (IS) a récolté un peu plus de 105.000 voix, soit près de 10,5% - un score de moitié supérieur à celui du FIT lors des primaires du mois d’avril.

Sur la base du décompte de la quasi-totalité des bulletins, Cornejo a proclamé sa victoire. Ce sera le nouveau gouverneur de la province de Mendoza, cinquième du pays en termes démographiques. Sa coalition, constituée par un large éventail de partis d’opposition de droite et de centre-droit, à commencer par les radicaux de l’UCR et de PRO (Proposition Républicaine) de Mauricio Macri, Coalición Cívica, GEN et Libres del Sur, a remporté un peu plus de 46% des suffrages. Le candidat soutenu par le gouvernement, Rolando Bermejo, lié au gouverneur de la province de Buenos Aires Daniel Scioli et répondant à la droite kirchnériste, a reconnu sa défaite, même s’il a légèrement amélioré le score cumulé des différentes listes kirchnéristes lors des élections primaires (PASO) d’avril, avec un peu plus de 39% des voix.

C’est donc dans le cadre de ce duel entre le candidat du radicalisme pro-Macri et celui du péronisme de droite qu’il faut souligner les très bons scores du FIT. Noelia Barbeito, du PTS, qui se présentait au poste de gouverneur de la province, a donc obtenu un peu plus de 105.000 voix, soit 10,4% des suffrages. Selon les résultats provisoires, deux camarades feraient leur entrée au Parlement provincial et au Sénat provincial, Macarena Escudero d’un côté, et Víctor Da Avila de l’autre. Tous deux couvriront la première partie de la session parlementaire et sénatoriale, les postes élus du FIT étant tournants.

Ces résultats indiquent une avancée importante du FIT depuis les élections primaires d’avril, avec une augmentation de près de 50% des voix. Barbeito avait en effet recueilli à ce moment-là près de 6,5% des voix. En mai, lors des élections municipales de Mendoza, Nicolás del Caño, le député national du PTS au sein du FIT, avait fait 17,71%, dépassant le candidat FpV des kirchnéristes.

JPEG - 46.3 ko
Noelia Barbeito, candidate du FIT-PTS

L’ensemble de la presse nationale et régionale a souligné ce qui est une véritable bombe politique. Pour La Nación, quotidien de droite s’il en est, « l’extrême gauche a réalisé un score brillant. La jeune prof d’histoire, Noelia Barbeito, candidate du FIT, a dépassé le seuil des 10%, une nouveauté dans une ville comme Mendoza, l’un des fiefs de la droite traditionnelle. Avec ce score, le FIT place deux nouveaux parlementaires au niveau provincial et fait élire plusieurs conseillers locaux. C’est son meilleur score depuis 2011 ».

L’autre région où l’extrême gauche a fait un bon score est la province de Salta, dans le Nord du pays. Lors des élections primaires d’avril, les candidats du Parti Ouvrier Del Pla-Cerrano avait fait 7,3% des voix, bien qu’en mai ce score se soit légèrement tassé, avec 6,22% (41.000 voix contre 45.000 en avril).

Le très bon score du FIT à Mendoza confirme donc que l’extrême gauche est la troisième force électorale au niveau provincial. Avec près de 10,5% obtenus par Noelia Barbeito, on assiste à l’émergence d’une force sociale constituée par des milliers de jeunes, de travailleurs et de femmes, une force sociale des exploités et des opprimés qui relève la tête et qui voit dans le FIT une alternative politique.

Izquierda Diario offre une couverture complète des élections de ce week-end, ainsi que des débats au sein de l’extrême gauche à l’approche des primaires.

21/06/15




Mots-clés

FIT   /    Monde