^

Politique

Combatitivité et Enthousiasme

Au QG de Philippe Poutou : le combat continue

Réunis dans un cabaret du 19ème arrondissement de Paris, les soutiens de Philippe Poutou s’étaient réunis nombreux pour l’annonce des résultats du premier tour. C’est dans une ambiance combative qu’ils ont accueilli les résultats de ce premier tour.

Les militants de la région parisienne, de Paris et de la petite couronne, s’étaient donnés rendez-vous au cabaret Le Zèbre, dans le XIXe arrondissement, pour fêter la fin d’une campagne présidentielle particulièrement enthousiasmante. Si les résultats d’un duo de tête n’ont pas surpris les militants, c’est aux cris de « Fillon rends l’argent ! » qu’ils ont reçu les déclarations de l’ex-premier ministre. Les résultats ont été accueillis avec pour seule réaction une détermination pour les luttes à venir : « que ce soit Macron ou Le Pen élu dimanche prochain, et ce sera Macron, nous savons que nous devrons prendre la rue pour mettre en échec les réformes anti-sociales qu’ils préparent » a expliqué Anna-Lou, présente dans la salle.

Philippe Poutou a exprimé, dès 21h, ses remerciements, pour « une campagne utile », qui a permis « de porter la voix des exploités et des opprimés » ; une campagne qui a permis de donner une voix alternative au cours de cette dernière séquence politique. Particulièrement applaudi par la salle, il a ensuite exprimé son sentiment pour le second tour, expliquant qu’il n’y avait pas de choix à faire entre Le Pen et Macron. La consigne du NPA est donc claire : une abstention contre la peste et le choléra, une abstention contre l’union nationale derrière Emmanuel Macron qui s’est dessiné très rapidement au cours de la soirée.

Les résultats de Philippe Poutou se situent dans la fourchette basse de ce qu’attendaient les militants : « il y a eu une forte pression au vote utile, beaucoup de sympathisants ont pu voter pour Mélenchon, dans l’espoir de sa qualification […] malgré cela, notre campagne est une victoire : nous avons pu, contre toutes les lois anti-démocratique, affirmer une voix anticapitaliste et révolutionnaire » a souligné Arthur, militant à Paris. Un enthousiasme toujours vivant donc, et une détermination pour les combat à venir : Philippe Poutou a appelé tous les travailleurs et les jeunes à se retrouver dans la rue le 1er mai prochain, contre le FN et le néolibéralisme. « C’est un bloc autonome et indépendant, pour l’abstention et préparer les combats d’avenir, qu’il nous faut constituer avec tous les copains et toutes les copines avec qui on est descendus dans la rue au printemps dernier », a conclu Elsa, militante du 75.




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    NPA   /    Politique