^

Monde

Présidentielle au Brésil

Brésil. L’ultra-réactionnaire Bolsonaro élu président

A 99% des urnes dépouillées, on peut affirmer que Bolsonaro a été élu président du Brésil, avec 55,2% des voix. Haddad (le candidat du PT) récolte 44,8% des votes valides. Face à ce résultat, il est nécessaire de construire des milliers de comités de lutte à travers le pays, avec les travailleurs, les jeunes, les femmes, les noires et les LGBTs, en combattant dans les rues Bolsonaro, le coup d'Etat institutionnel et les réformes.

Alors que le dépouillement est pratiquement finalisé, Bolsonaro est, d’un point de vue mathématique, élu président au Brésil. Fernando Haddad (PT) capitalise 44,3 % des votes valides, contre 55,7% pour ultraréactionnaire Bolsonaro. 21,12% de l’électorat ne s’est pas rendu aux urnes, et les votes blancs ou nuls représentent quant à eux 9,53%.
L’enfant indésiré du Lava-Jato, Jair Bolsonaro, a été élu à travers des élections clairement manipulées par le judiciaire, qui a emprisonné de manière arbitraire l’ex-président Lula, a invalidé le vote de milliers de brésiliens et n’a pas combattu les fake news les plus absurdes disséminées par un groupe de patrons qui a dépensé 12 millions de R$ dans l’achat de messages pro-bolsonaro envoyés via Whatsapp.

Face à ce résultat, il est nécessaire de bâtir une force réelle, celle des travailleurs, des jeunes, des femmes, des LGBTs, organisés à travers des milliers de comité de lutte à travers le pays, afin de combattre Bolsonaro, le coup d’Etat institutionnel, et les réformes.

Voir la vidéo de notre conférence-débat "Comment affronter l’extrême-droite de Bolsonaro au Brésil ?", qui avait lieu ce vendredi à Paris.




Mots-clés

Présidentielle 2018 au Brésil   /    Brésil   /    Extrême-droite   /    Monde