^

Politique

Les « très pauvres et les familles nombreuses » vont encore payer !

Budget 2018 : le gouvernement a caché une nouvelle baisse de 5 euros des APL !

Après la baisse de 5 euros des APL en 2017, le gouvernement coupe une nouvelle fois dans le pouvoir d’achat des plus modestes. Habituellement revalorisé tous les ans, cette année Macron a intégré une mesure passée inaperçue au moment du vote du budget 2018. Une nouvelle fois cela illustre comment Macron considère ceux qui lui coute un « pognon de dingue ».

Que ce soit à visage découvert ou en « cachette », le gouvernement est bien décidé à faire payer tous ces « assistés » qui lui « coutent » un « pognon de dingue ». Sur Twitter jeudi, Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, expliquait que la coupe de 5 euros dans les APL l’an dernier faisait bis répétita mais cette fois-ci de « manière moins visible ». « Explication : le budget 2018 prévoit qu’au 1er octobre les APL ne seront plus indexées sur l’indice de révision des loyers (= l’indice des prix à la consommation hors tabac et loyer) » indiquait-il sur tweeter. Une information reprise ensuite par les médias dominants. Une mesure est d’autant plus injuste que toujours selon Domergue, étant donné que c’est en pourcentage, cela « touchera plus ceux qui ont beaucoup d’APL, c’est-à-dire les très pauvres et les familles nombreuses ».

Cette mesure est même quasiment une première. De manière générale, les APL ont toujours été indexées sur l’indice de référence des loyers. La seule exception est à mettre au compte de l’ère Sarkozy ou l’ancien président de droite avait gelé cette indexation « exceptionnellement » en 2012. Pire encore, cette baisse s’ajoute à la baisse de 5 euros décidée en octobre dernier pour « boucler le budget de 2017 ». Cette baisse de 5 euros ne devait ne durer que 3 mois. Et c’est une nouvelle fake news étant donné que cette baisse est en réalité toujours en vigueur à l’heure d’aujourd’hui. Depuis l’élection de Macron, ce sont donc en moyenne 10 euros d’APL qui ont été sucrés au total ! 5 euros de coupe ainsi qu’en moyenne 4,68 euros par mois, une baisse en pourcentage cachée dans les centaines de pages du budget 2018…

Cette nouvelle attaque contre les populations les plus modestes illustre une nouvelle fois la manière dont elle compte attaquer les aides sociales, le monde du travail et la jeunesse. Avec cette nouvelle coupe, l’hypocrisie de ce gouvernement atteint son paroxysme car en août dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, avait reconnu que la coupe de 5 euros n’était "pas intelligent". Richard Ferrand, patron du groupe LREM à l’Assemblée, sous la pression de l’opinion, expliquait qu’il s’agissait d’une "connerie". Il s’agissait pour Macron de blâmer Hollande et son budget 2017. Cette fois-ci, c’est le premier budget Macron qui coupe directement dans les APL, signe de plus, s’il en fallait, de cette hypocrisie. Non, c’est définitivement Macron, son gouvernement au service du patronat qui coute un « pognon de dingue ».

Crédits photo : NICOLAS MESSYASZ/SIPA




Mots-clés

APL   /    Emmanuel Macron   /    Politique