^

Notre classe

Rassemblement ce mardi 31 octobre

Clichy : grève des femmes de chambres et plongeurs de l’Holiday depuis le 19 octobre !

Chapeau. A l'appel du CNT-SO, les femmes de chambre et les plongeurs de l'hôtel Holiday Inn situé à Clichy, employés du sous-traitant Héméra, sont en grève depuis le jeudi 19 octobre 2017. Ils dénoncent notamment des mutations non justifiées et exigent le paiement d’heures supplémentaires. Ce mardi 31 octobre, les révolté.es de la sous-traitance hôtelière organisent un défilé festif au départ de Porte de Clichy pour exiger leurs droits !

Depuis le jeudi 19 octobre, les femmes de chambre et les plongeurs de l’hôtel 4 étoiles Holiday Inn sont en grève pour une durée indéterminée. A l’origine du départ du conflit la mutation sans motif de deux collègues qui a fait émerger des revendications sur les conditions de travail, le non-paiement de toutes les heures travaillées, les bas salaires, les sous-qualifications. Ils accusent également la gouvernante générale d’harceler les salarié.es qui fondent régulièrement en larmes.

Holiday Inn, 1er groupe hôtelier mondial en nombre de chambres (plus de 4 000 hôtels dans le monde) préfère, à Clichy, sous-traiter le service de propreté à la société Hemera depuis le 16 décembre 2016 plutôt qu’embaucher directement.

Les salarié.es de la société Héméra, prestataire de services en nettoyage pour l’hôtel, dénoncent « des mutations de gouvernantes sans raison » et réclament le paiement des heures supplémentaires des femmes de chambre : « Elles sont payées à la tâche. On leur demande, en moyenne, de nettoyer 4,5 chambres par heure, ce qui correspond à 11 ou 12 minutes par chambre », explique Etienne Deschamps de la CNT-SO et juriste. « Si elles dépassent de leur temps de travail pour finir le nombre de chambre qui leur est imparti, elles ne sont pas payées », explique le syndicaliste.

Décidés à se faire entendre, les salarié.es en grève reconductible exigent :

- le respect des contrats de travail ;
- l’augmentation des qualifications, donc des salaires ;
- le respect des accords de site passés avec l’ancienne société, sur la durée du travail ;
- le paiement de toutes les heures travaillées ;
- le versement d’une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l’hôtel ;
- l’attribution d’une prime de 13e mois, égale à 1/12e du salaire annuel ;
- la suppression de l’abattement de 8 % sur la base des cotisations sociales.

Pour aboutir à ces revendications, les employé.es se sont mis en grève reconductible et multiplient les tracts, les rassemblements.

Cette lutte démarre dans un contexte plus que tendu pour les salarié.es dans la sous-traitance : le vendredi 13 octobre, le conseil constitutionnel a rendu sa décision selon laquelle les salarié.es de la sous-traitance ne sont désormais pas éligibles aux élections de la délégation unique du personnel sur leur lieu de travail. Une mesure du gouvernement Macron qui va permettre d’exclure les salarié.es de la sous traitance de toute représentativité chez les donneurs d’ordre. En plus de permettre aux patrons de faire des économies importantes en ayant recours aux sociétés de sous-traitance, cela va conduire également à faire éclater toute tentative d’union et de solidarité entre les salarié.es.

Ces dernières semaines, face à l’offensive du gouvernement et des patrons, une pétition des femmes de chambre immigrées à l’adresse de la ministre du travail circule, aux élections au Crillon et au Hyatt Vendôme La CGT a raflé la quasi totalité des sièges grâce, entre autres, aux votes des salariés de la sous-traitance de propreté, et maintenant le conflit en à l’hôtel Holiday Inn de Clichy qui dure depuis une dizaine de jours. "Tous ces événements récents montrent combien les salariés de la sous-traitance en ont marre d’être considérés comme des invisibles, des laisser pour
compte, des fantômes" est-il écrit dans dernier tract des salarié.es signé par la CGT HPE, la CGT Paris et la CNT SO.

Un tract décoré de chauve-souris, de fantômes et de citrouilles pour appeler "les fantômes du Holiday Inn de Clichy" à faire "le grand ménage d’Halloween". Le rendez vous pour se joindre à la fête et à la lutte est donné à midi devant le HOLIDAY INN Porte de Clichy (2 rue du 8 mai 1945 à Clichy, métro Porte de Clichy ou Mairie de Clichy). Une tenue costumée est souhaitée !

Caisse de grève en ligne




Mots-clés

Grève   /    Notre classe