^

Monde

Communiqué du Collectif de solidarité avec le peuple du Nicaragua

Contre la répression au Nicaragua : première mobilisation devant l’ambassade

Nous relayons ci dessous le communiqué du Collectif de solidarité avec le peuple du Nicaragua (CSPN), publié ce 26 septembre.

Crédits Photo : Inti Ocon Agence France-Presse

Une centaine de personnes se sont rassemblées, mardi 25 septembre, devant le siège de l’ambassade du Nicaragua en France à l’appel du Collectif de solidarité avec le peuple du Nicaragua (CSPN). Elles avaient l’intention de remettre un courrier à l’ambassadrice réclamant la fin de la répression (assassinats, emprisonnements, disparitions, tortures) ainsi que la lettre signée par 300 personnes publiée en France au mois de juillet dénonçant cette situation.

Elles ont trouvé porte close.

Des représentants d’Amnesty International, de Solidaires, du NPA, du Parti de gauche et d’Ensemble étaient également présents et sont intervenus pour dénoncer les atteintes aux droits humains et appeler à la solidarité avec le mouvement populaire.

Une lettre de la coordination des mouvements sociaux au Nicaragua (Articulacion de movimientos sociales y OSC) adressée à la solidarité a été lue.

L’ambassade, qui n’était pas aussi vide que l’avaient prétendu les autorités nicaraguayennes, a laissé soudain sortir quelques individus munis de drapeaux du FSLN et traitant les manifestants d’« assassins ». Cette farce, digne des pires régimes dictatoriaux, montre encore une fois la conception du gouvernement Ortega-Murillo du dialogue et de la démocratie. Même à l’étranger, le pouvoir nicaraguayen tente d’étouffer l’opposition.

Le CSPN remercie les participants à ce rassemblement. D’autres actions de solidarité seront organisées dans les jours qui viennent.

Paris, le 26 septembre 2018




Mots-clés

Solidarité internationale   /    Nicaragua   /    Monde