^

Politique

Malgré ses efforts Macron continue à baisser dans les sondages

Coupe du Monde. A pousser la récupération trop loin, Macron finit par louper le coche

A force de vouloir capitaliser politiquement sur la victoire des bleus, Macron a fini par voler la liesse tant attendue par une grande partie de la population. Alors que des centaines de milliers de personnes ont attendu pendant des heures les joueurs sur les Champs-Élysées, ils ne sont finalement passés que quelques instants avant d’être accaparés toute la soirée par Macron pour une garden-party à l’Élysée. Selon un sondage la popularité de Macron continue à baisser, même après la Coupe du monde...

Crédits photos : AFP

Macron vole aux fans leur moment avec les joueurs

Un léger goût d’amertume teinte la victoire des Bleus pour les innombrables fans de l’équipe de France. En témoignent depuis lundi les centaines de réactions qui se multiplient sur les réseaux sociaux suite au défilé des joueurs à Paris. Au lendemain de la finale, les joueurs de l’équipe de France étaient censés défiler sur les Champs-Élysées pour partager avec leurs supporters la joie de la victoire. Les centaines de milliers de personnes qui faisaient le pied de grue sur les Champs ont dû ravaler leurs espoirs après des heures d’attente sous le soleil brûlant. Au lieu de la célébration en bonne et due forme promise, les joueurs ne sont passés en tout et pour tout que quelques minutes sur le boulevard, du haut d’un bus à impériale circulant rapidement, entourés de rangées de CRS. Une scène qui contraste fortement avec les images de 98 où le bus des joueurs était resté deux heures au milieu de la foule.

Face à ces réactions indignées, les médias brandissent comme souvent l’argument sécuritaire et la menace terroriste qui plane. Ce n’est pas cependant cela qui a empêché le gouvernement de laisser 500 000 personnes entassées des heures sur l’avenue la plus célèbre de France. En outre, au-delà du minutage serré de leur passage devant la foule, les fans ont également été privés du passage attendu au balcon du Crillon. Les joueurs étaient invités dans le fameux restaurant, où le chef leur avait préparé un gâteau en forme de ballon de foot. Ils devaient ensuite, comme il y a vingt-ans, apparaître au balcon donnant sur la place de la Concorde pour saluer la foule. Passage esquivé, au profit d’une soirée dans les jardins présidentiels.

Une com’ impeccable… pour de piètres résultats ?

Macron avait jusque là réussi à la perfection le défi de la récupération politique de la coupe du monde. Apparitions bien dosées, montages vidéo soigneusement calculés, photos déjà mythiques : Macron a tout fait pour faire souffler sur lui le vent de fête et de sympathie qui entourait l’équipe de France. Pour contrer l’image de Président des riches qui lui colle à la peau Macron a orchestré une jolie mise en scène pour apparaître pour la première fois de son quinquennat comme le président du peuple, courant sur le gazon à peine le match terminé, prenant dans ses bras les jeunes joueurs, les embrassant sur le front. Mais à trop vouloir coller l’équipe championne, Macron a fini par faire un faux pas, comme l’ont noté de nombreux internautes, agacés de se voir voler leurs idoles par sa majesté.

La popularité de Macron reste en berne dans les sondages

Un sondage Odexa réalisé pour le Figaro et France Info paru mardi montre que malgré tous ses efforts la popularité de Macron ne remonte pas. Si la victoire à la coupe du monde a une influence positive sur plusieurs facteurs (confiance en l’avenir, etc) 61 % des sondés considèrent toujours que Macron n’est pas un bon président. Un chiffre qui a même baissé de deux points depuis le 26 juin, contrastant avec la remontée dans les sondages qu’avait obtenu Chirac en 1998 (+7%) : signe que l’opération de récupération manœuvrée par le gouvernement n’aura pas réussi à faire oublier la casse sociale en marche.




Mots-clés

Coupe du Monde 2018   /    football   /    Emmanuel Macron   /    Politique