^

Politique

Un scandale de plus

Bruno Le Roux démissionne du gouvernement

La nouvelle était attendue depuis le début de l'après-midi mais c'est maintenant officiel. Bruno Le Roux, le ministre de l'Intérieur qui a employé ses deux filles mineures à des postes d'assistante parlementaire, vient de remettre sa démission.

Le suspens est donc levé, Bruno Le Roux a choisi de démissionner. Il faut dire que celui-ci avait peu d’autres alternatives au vu de la pression qui pesait sur lui après de nombreuses déclarations allant dans ce sens, dont celle de Benoit Hamon, candidat du PS à la présidentielle. Si le ministre de l’Intérieur a néanmoins tenu à préciser qu’il était innocent, les faits qui lui sont reprochés sont lourds.

Alors député de Seine-Saint-Denis, celui-ci a fait embaucher ses deux filles à plusieurs reprises sur des postes d’assistantes parlementaires, notamment quand celles-ci étaient mineures, pour des sommes avoisinant les 55.000 euros. De plus, plusieurs médias ont d’ores et déjà révélé que ces emplois d’assistantes parlementaires avaient été cumulés avec d’autres emplois.

La supercherie était donc trop grosse pour passer, d’autant plus que le Parquet National Financier (PNF) a d’ores et déjà lancé une enquête pour faire la lumière sur les faits. Pour François Hollande, il fallait agir vite et sauver la fin de son quinquennat déjà gravement entachée par des années de politique anti-sociale.

Ces derniers temps, ces soupçons d’emploi fictif s’accumulent chez les parlementaires. Et les révélations sont loin d’être finies. Il y a actuellement 102 députés qui emploient au moins un membre de leur famille à l’Assemblée Nationale. Combien de Fillon, combien de Le Roux y-a-t-il de plus ? Plus que des cas individuels, c’est bien le système de cette caste politicienne et de ses privilèges qui viennent mettre en lumière cette nouvelle affaire.




Mots-clés

corruption   /    PS   /    Politique