Genres et Sexualités

Droits des Femmes

Des kényanes solidaires des femmes polonaises contre l’interdiction de l’IVG

Publié le 5 octobre 2016

La scène est rare, émouvante et puissante en même temps. Des femmes kényanes, scandant des slogans et portant des messages de solidarité avec les femmes polonaises qui se battent actuellement contre l’interdiction presque totale de l’IVG de la part du gouvernement ultraconservateur.

Philippe Alcoy

« Les femmes kényanes avec les femmes polonaises », « Solidarité entre les femmes ». Ces messages sont écrits sur des bouts de bois, sur une tôle d’acier. Un groupe de femmes défile dans une rue, envoyant un message clair de solidarité. Des images qui traduisent toute la précarité de ces femmes kényanes, mais qui renforcent en même temps leur message.

Ces images révèlent aussi l’ampleur que ce mouvement est en train de prendre, non seulement en Pologne, où lundi dernier 6 millions de femmes ont participé à la grève nationale contre cette proposition de loi, mais aussi à travers le monde. Dans plusieurs villes européennes, comme Paris, Londres, Berlin et Dublin, on a pu voir des manifestations de solidarité.

Mais ce message de solidarité depuis le Kenya prend une signification particulière en ce moment car le gouvernement polonais ne mène pas seulement une politique misogyne, il fait aussi partie des gouvernements ayant adoptés les discours xénophobes, islamophobes et anti-migrants les plus durs en Europe. Cette petite démonstration de solidarité de la part des femmes kényanes est très importante pour combattre les divisions que ces politiciens réactionnaires veulent imposer aux masses exploitées et opprimées. La solidarité entre les opprimées, la solidarité internationale, restent sans aucun doute une arme puissante contre les dominants et réactionnaires, actuellement à l’offensive sur le continent.

Depuis le début du processus de restauration capitaliste, les droits des femmes en Pologne ont pris un coup. L’IVG avait déjà été largement limitée. L’Église et l’État se sont associés pour mener une politique en même temps ultralibérale et ultraconservatrice. La réaction massive face à cette nouvelle attaque ouvre un espoir, montre la voie de la mobilisation face à la réaction. En ce sens, faire reculer ce gouvernement rétrograde en Pologne serait un point d’appui pour les opprimés et exploités de l’ensemble du continent, voire au-delà. C’est pour cela que la solidarité internationale reste un facteur déterminant et ce message des femmes kényanes ne peut que nous encourager à poursuivre la lutte.

Vidéo :