^

Jeunesse

Alors que plusieurs listes d’extrême droite se présentent, Paris 1 annule les élections à Tolbiac

Étudiants de Paris 1, pourquoi voter le 28 et 29 mars au Centre Panthéon ?

Le 28 et 29 mars auront lieu les élections étudiantes à l’Université Paris 1. Dans un contexte de mobilisation contre le Plan étudiants et alors que plusieurs listes d’extrême-droite sont candidates, l’administration a préféré annuler l’élection à Tolbiac, bastion de la gauche, et la déplacer au Centre Panthéon, plutôt que de la reporter. Mercredi et jeudi, votons pour une liste de combat !

Le 28 et 29 mars auront lieu les élections étudiantes pour le Conseil d’administration (CA), la Commission de formation de vie universitaire (CFVU) et la Commission de recherche (CR) à l’Université Paris 1. Plusieurs listes d’extrême-droite se présentent à l’image de l’UNI qui explique dans sa profession de foi dénoncer « les récentes prises d’otage des étudiants de Paris 1 », utilisant de façon honteuse le vocabulaire des attentats pour désigner les blocages de la fac pour défendre nos droits et lutter contre le Plan étudiants, qui ne va qu’accélérer la sélection à la fac et fermer son entrée aux enfants d’ouvriers. La liste « Alliance » se prononce elle aussi pour le Plan étudiants et quant à l’« Union des Patriotes, le comité pour le mérite : Contre les blocages, pour une sélection à l’université » dont le nom est explicite, le groupe a été jusqu’à usurper des identités en volant des cartes étudiantes pour remplir leur liste. La Fédé Paris 1 qui avait récolté le plus de voix lors des dernières élections s’est, elle, soi-disant positionnée « contre » le Plan étudiants, estimant le projet de loi trop « rapide », ce qui paraît un peu léger pour une loi qui va détruire une grande partiedes acquisde l’université post-68, mais n’a en réalité rien mis en œuvre pour lutter contrecette attaque, et négociera en temps voulu avec la présidence de la fac et le gouvernement.

Alors que plusieurs universités en lutte contre la sélection ont subi une forte répression policière et administrative ces dernières semaines, à l’image de Grenoble, Toulouse, Bordeaux ou encore Dijon et que les occupants de la fac de Montpellier ont été attaqué par un groupuscule d’extrême droite la semaine dernière avec la collaboration du doyen de la fac, les étudiants de Paris 1 doivent massivement se mobiliser pour élire des représentants qui n’iront pas négocier notre avenir et qui se battent contre la destruction de nos acquis, au sein des conseils qui sont essentiellement constitués de personnalités non-élues,bien souvent liées aux intérêts du MEDEF.

Ce matin, une assemblée générale a réuni 800 étudiants, professeurs et personnels dans le centre Tolbiac, et a voté à la grande majorité la poursuite du blocage du centre jusqu’à jeudi pour lutter contre l’université de Macron et son monde, en appelant notamment à des actions de soutien avec les cheminots dans les manifestations et dans les gares. Dans ce contexte, un report des élections aurait été la solution la plus démocratique pour permettre à chaque étudiant de pouvoir voter dans de bonnes conditions et sans frein à la mobilisation. Mais la présidence de l’université a préféré annuler les élections à Tolbiac, bastion de la gauche et des mobilisations, pour les déplacer au centre Panthéon. Nous dénonçons cette politique qui empêche les étudiants de Tolbiac de voter aux élections pour le CA et la CFVU.

La liste Le Poing Levé, composée d’étudiantes et étudiants ayant participé aux différents moments de lutte qui ont rythmé la vie des universités depuis quelques années et qui se bat contre le Plan étudiants aujourd’hui, se présente. Nous refusons l’université qu’on cherche à nous imposer mais aussi le monde dans lequel elle s’insère. Pour le changer, nous pensons nécessaire de nous organiser. Mais nous ne sentons pas représentés par les organisations qui siègent actuellement dans les conseils universitairesni par la prétendue démocratie qu’ils prétendent mettre en oeuvre au sein de l’université. C’est pourquoi nous avons décidé de présenter une liste lors de ces élections. Nous réclamons une université ouverte à toutes et tous et gratuite, nous somme contre le Plan étudiants et les mesures austéritaires de casse de l’université, luttons contre la misère étudiante et contre les oppressions et revendiquons une université au service de la majorité, fermée aux intérêts du patronat et des grandes entreprises, qui se bat aux côtés des travailleurs et des travailleuses. Alors pour toutes ces raisons, et pour ne pas laisser des élus de droite siéger dans les conseils,le 28 et 29 mars, luttons contre la répression de la fac qui empêche la tenue des élections à Tolbiac et rendons-nous au Centre Panthéon pour voter pour ceux et celles qui se feront les portes-voix de nos combats. Mais, il est aussi clair que c’est par nos méthodes et notre démocratie, que nous pourrons imposer le retrait de toutes les contre-réformes du gouvernement : Prenons nos affaires en main et retrouvons-nous aussi nombreux à l’Assemblée générale de jeudi matin !




Mots-clés

Université Paris 1   /    Sélection à l’université   /    Université   /    Jeunesse