^

Politique

"Fake News" gouvernementale

Gérard Collomb à Konbini : s’il y a des mineurs étrangers à la rue, c’est « qu’ils refusent d’être pris en charge »

Sur la question des SDF, le gouvernement est décidément « à la rue » titrait Libération ce mercredi. Dernier signe d’aveuglement – ou plutôt d’insoutenable mauvaise foi – en date, les réponses de Gérard Collomb au journaliste de Konbini News, Hugo Clément. Pour le premier flic de France, non seulement il n’y aurait pas de mineurs étrangers à la rue par cette vague de froid, mais s’il y en avait, c’est parce « qu’ils refusent d’être pris en charge ».

Emmanuel Macron avait promis que sous son mandat, plus personne ne dormirait dans la rue. Sage promesse diront certains. Mais il suffit de se balader dans les rues des grandes agglomérations françaises pour remarquer qu’il n’en est rien. Y compris avec le plan d’urgence déployé pour faire face à la vague de grand froid.

Pour le gouvernement Macron et sa majorité, les SDF sont une « fake news »

Pourtant, pour le gouvernement et sa majorité, la réalité a des allures de Fake News. Le 30 janvier, Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, invité sur France Inter répondait à Léa Salamé qu’en Ile-de-France, il y aurait tout au plus une cinquantaine d’homme isolés à la rue. Lundi dernier, à la veille de l’arrivée de la vague de froid qui s’est abattu sur l’Ile-de-France, Sylvain Maillard, député LREM de Paris, lui a emboité le pas et assurait lundi dernier au micro de RFI que « même dans les cas de grand froid certains SDF ne souhaitent pas être mis à l’abri. […] C’est leur choix ». Des propos qui font échos à ceux tenus par Christophe Castaner qui avait assuré que s’il restait des SDF à la rue, « c’est qu’ils refus[aient] d’être logés ». Des propos aberrants qui n’ont pas manqué d’être relevés par de nombreux journalistes.

Gérard Collomb : « aujourd’hui, je ne pense pas » qu’il y ait des mineurs étrangers à la rue

Et c’est avec les mêmes éléments de langage que Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a répondu au micro d’Hugo Clément, journaliste pour Konbini News, sur la question de la prise en charge des mineurs réfugiés à la rue, en particulier dans le contexte de la vague de grand froid. « Il y a des mineurs à la rue, des mineurs étrangers à la rue, tous les soirs, à Paris » insiste Hugo Clément interrogeant Gérard Collomb sur le non respect de la France de ses obligations en matière d’accueil des mineurs réfugiés isolés. « Aujourd’hui, je ne pense pas » répond le Premier Ministre, avant de compléter suite à la dénégation du journaliste, « mais il y a un certain nombre de mineurs qui refusent d’être pris en charge ».

Mais qu’attendre d’autres que le mépris et les mensonges de la part de l’ex-maire PS de Lyon qui s’est déjà illustré par ses mesures impitoyables envers les SDF de sa ville : en janvier dernier, Gérard Collomb refusait d’ouvrir un gymnase de sa ville pour accueillir les SDF en plein hiver lyonnais et par vague de froid. En dépit des mensonges du gouvernement et de la majorité, les faits sont pourtant têtus. La France est hors-la-loi en refusant consciemment de prendre en charge la question des mineurs étrangers isolés à la rue. Le gouvernement est criminel en laissant à la rue les personnes SDF, tout en prétendant faire le contraire.

Crédit image : Konbini News




Mots-clés

LREM   /    Gérard Collomb   /    mépris de classe   /    SDF   /    Politique