^

Jeunesse

Facs et lycée contre la sélection le 1er février

L’Université Paris VIII s’oppose à la sélection à l’université

A l’appel des organisations syndicales étudiantes et de l’enseignement supérieur, près de 150 personnes étaient réunies en Assemblée Générale ce matin 31 janvier. L’objectif : préparer la mobilisation du 1er février, date clef pour lancer la mobilisation contre le plan Vidal et la sélection.

« S-élection, piège à cons » peut-on lire sur les murs de la fac, reprenant ainsi le slogan de mai 1968 qui a fait éclore l’université de Vincennes, aujourd’hui déménagée à Saint-Denis et rebaptisée Paris VIII. Une fois n’est pas coutume dans cette université qui s’est fait une renommée en terme de mobilisation, l’Assemblée Générale appelée ce mercredi 31 janvier s’est tenue dans une ambiance plutôt studieuse. A la tribune, trois enseignants-chercheurs et un représentant de Solidaires Etudiants. Dans la salle, des militants de l’Unef, de Sud Education, de la France Insoumise de l’UEC et du NPA Jeunes, de nombreux enseignants, du Snesup-FSU et de Sud Education et beaucoup d’étudiants intéressés et prêts à se lancer, dès le jeudi 1er février au matin, dans la construction de la mobilisation. A leur côté, des enseignants des lycées de Saint-Denis avoisinant, venus dans l’objectif de construire de manière conjointe la mobilisation qui pointe à la fac comme dans les lycées contre la sélection et la réforme du bac.

Au programme du « Co-mob’ » (comité de mobilisation) proposé par un étudiant militant du NPA, la diffusion massive de tract le lendemain matin dès 8h30 pour appeler à rejoindre les rendre de la manifestation qui partira à 14h de l’université de Jussieu.

Au-delà de l’appel à la mobilisation pour le 1er février et l’appel au retrait de l’ensemble du projet de loi Vidal, l’AG a voté également la défense de l’occupation du bâtiment A, qui accueille actuellement des réfugiés à la rue et qui s’auto-organise pour leur fournir une aide matérielle et administrative. C’est sur le principe d’une université ouverte à tous, dans la tradition de la fac de Vincennes des origines que l’AG s’est également prononcé, votant contre le contrôle de carte qui sévit systématiquement à l’entrée des bâtiments et empêche l’accès à l’université.

Après Paris 1, Toulouse-Le Mirail, Strasbourg, Lille, Pau, Aix-Marseille, Amiens, Poitiers, la fac de Paris 8 se lance elle aussi dans la lutte contre la sélection à l’université. Rendez-vous à 14h à Jussieu ce jeudi 1er février pour une manifestation des travailleurs et usagers de l’éducation !




Mots-clés

Paris 8   /    Sélection à l’université   /    Université   /    Education   /    Jeunesse