^

Monde

C’est la crise… mais pas pour tout le monde !

Le patron d’Apple a gagné 102 millions de dollars en 2017

C’est la crise … mais pas pour tout le monde ! Cette année, Tim Cook, patron d’Apple, a touché 102 millions de dollars, soit 17 millions de plus que l’année dernière.

Crédit Photo : vrzone.com

Selon des documents transmis à la Commission des Opérations en Bourse (SEC), le successeur de Steve Jobs a donc reçu 102 millions de dollars en 2017, dont 3 millions de salaire, 9,3 millions de bonus, et surtout 89,2 millions grâce aux actions du groupe Apple. Dans ces mêmes documents il est également expliqué que le PDG d’Apple serait obligé de se déplacer en avion privé pour tous ses déplacements privés ou professionnels, une « mesure de sécurité » à la modeste somme de 93 000 dollars, aux frais de l’entreprise. Ce à quoi s’ajoutent toutes les autres dépenses pour la « sécurité » de Tim Cook pour un coût total supérieur à 250 000 dollars par an.

Le comble de l’indécence est la justification qui a été utilisée par Apple pour expliquer de telles dépenses : « La sécurité personnelle de nos employés est une préoccupation majeure pour Apple et ses actionnaires ». Difficile à croire de la part de cette multinationale dont les scandales sur les conditions de travail se multiplient année après année. Pour n’en citer que quelques-uns, l’entreprise Apple avait par exemple elle-même reconnu en 2011 que des enfants travaillaient sur les chaînes de sous-traitance en Chine, que moins d’un tiers des fabricants respectaient les horaires de travail légaux, et que des ouvriers travaillant pour Apple avaient été intoxiqués par des produits chimiques. Les conditions de travail qu’impose cette entreprise reine de la sous-traitance avaient également été mises en lumière lorsque l’on avait découvert les chiffres de suicides d’ouvriers, qui se comptaient par centaines chaque année. Alors lorsque le Conseil d’Administration d’Apple nous explique craindre pour la sécurité de son dirigeant, il faut avouer que l’information est difficile à digérer.

Apple est l’une des multinationales les plus développées, ce qui explique que les différences de niveau de vie entre les travailleurs et les dirigeants soient aussi gigantesques. Car plus il y a de travailleurs, plus les richesses produites par l’entreprise sont grandes, et plus les salaires des patrons sont multipliés. Et c’est main dans la main que le gouvernement américain et ce type d’entreprise fonctionnent, tout comme Macron qui ne cesse de faire des cadeaux aux grandes entreprises françaises. Le président français avait d’ailleurs reçu à l’Elysée Tim Cook début octobre et avait déclaré qu’un « dialogue constructif » se nouait entre-eux... de quoi s’inquiéter.




Mots-clés

Économie   /    Patrons-voyous   /    Monde