^

Politique

Une bonne résolution : la révolution

Le réveillon des Gilets Jaunes : en 2019 la lutte continue !

C’est en gilet jaune que des centaines de personnes un peu partout en France ont choisi de passer le réveillon, « Parce que nos vies sont des fêtes, et ne seront plus défaite » pour reprendre les mots de l’événement parisien.

Crédits photo : Christian Hartmann / Reuters

Ce fut un nouvel an des moins ordinaires. Un grand nombre de gilets jaunes ont décidé de faire du réveillon une échéance aussi festive que politique. Pour Noël, déjà, nous avions pu voir se rassembler de nombreuses personnes, d’habitude isolées ou en famille, qui avaient décidé de partager ce moment avec leurs camarades de lutte. En ce 31 au soir, des centaines de gilets jaunes ont aussi fait le choix de faire du réveillon un moment de lutte et de fête.

Des rassemblements ont eu lieu un peu partout en France. À Bordeaux, sur les coups de 20h, 200 gilets jaunes ont décidé d’occuper la route menant au pont d’Aquitaine, délogés 2h après par des CRS. La répression y est particulièrement féroce depuis le début du mouvement, et ce réveillon n’a pas fait exception : charges et canons à eau étaient de la partie pour disperser le rassemblement.

A Toulouse, une centaine de gilets jaunes se sont rassemblés à Esquirol avant de rejoindre, au son de « Macron démission », la place du Capitole.

À Nice, ils étaient aussi une centaine à animer la place Masséna, faisant profiter aux gilets jaunes et aux « autres » d’un moment convivial.

De même à Paris, quelques centaines de gilets jaunes ont rejoint les Champs-Élysées pour fêter ensemble la nouvelle année, d’ores et déjà placée sous le sceau de la lutte. Les CRS ont par la suite violemment fait se disperser le rassemblement des gilets jaunes.

En effet, ces différents rassemblements ont montré encore une fois que la détermination est bien là pour continuer le mouvement. Mais il s’agissait aussi d’un exemple de ce que la lutte permet : prendre le temps d’échanger, de construire de nouvelles perspectives, et renouer des liens sincères et de solidarité. Des moments importants pour garder le moral et continuer la lutte en cette nouvelle année !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Lutte des classes   /    Politique