^

Monde

« frenchness »

Les Bleus, une équipe africaine ? L’humouriste sud-africain Trevor Noah tacle l’ambassadeur de France

Les polémiques concernant les origines des joueurs français se multiplient depuis que l'équipe de France de football a remporté la coupe du monde, dimanche dernier. La dernière personnalité en à s'être exprimée est Trevor Noah, présentateur de Talk Show américain. Une sortie médiatique qui a fait réagir l'ambassadeur français aux Etats-Unis.

Vingt ans après la victoire en coupe du monde de la France « black-blanc-beur », et alors que l’équipe de France de football vient de remporter la deuxième coupe du monde de son histoire, les polémiques visant les origines – pour la plupart africaines – des joueurs sont nombreuses.

En début de semaine, c’était le président vénézuélien, Nicolas Maduro, qui déclarait : « En vrai, c’est l’Afrique qui a gagné, ce sont les immigrants africains qui sont arrivés en France ; sang merveilleusement impur et africain ». Plusieurs journalistes sportifs italiens, mais également un ancien international de football croate, Igor Stimac, sont également allés dans le même sens. Parfois, pour reconnaître et valoriser les origines des joueurs français, parfois, au contraire, pour les disqualifier.

Mercredi, c’est au tour de Trevor Noah de faire réagir à la suite d’une déclaration dans son émission, le « Daily Show ». « Je suis si content, l’Afrique a gagné. Je sais que ce sont les joueurs de la France, mais regardez ces gars-là… », avait déclaré l’humouriste d’origine sud-africaine.

Condamnation de l’ambassadeur français aux Etats-Unis

Une déclaration qui n’a pas tardé à faire vivement réagir Gérard Araud, ambassadeur français outre-atlantique, qui lui a valu une réponse cinglante de Trevor Noah. Ce dernier s’est en effet défendu d’avoir voulu polémiquer sur les origines des joueurs de football qui composent l’équipe de France.

A l’inverse, il a critiqué les politiques français, bien souvent les premiers à instrumentaliser le débat sur l’immigration. « Je ne leur retire pas leur frenchness (nationalité française). Ce qui me dérange, quand je lis la presse et quand j’écoute les politiques parler des migrants africains, et notamment en France, c’est que quand ces migrants sont sans emploi, qu’ils commettent un crime ou qu’ils sont déplaisants, on parle d’eux comme de migrants africains. Mais quand leurs enfants gagnent une Coupe du monde pour la France, il ne faudrait parler d’eux que comme des Français », s’est-il justifié. Et de poursuivre : « Quand je dis qu’ils sont africains, je n’exclus pas leur identité française, j’inclus et je partage avec eux l’identité africaine qui est la mienne : vous êtes mes frères français d’origine africaine ».

Plusieurs personnalités – notamment sportives – ont, quant à elles, tenté d’éteindre la polémique. C’est notamment le cas de Benjamin Mendy, l’un des joueurs visés qui a répondu par un tweet dans lequel les noms de tous les footballeurs d’origine étrangère sont associés au drapeau... bleu-blanc-rouge. De son côté, Nicolas Batum, international français de basket, n’y est pas allé par quatre chemins : « Désolé de mon langage mais les gens qui disent ’’bravo Africa pour votre victoire’’ allez tous bien vous faire foutre ! », s’est-il exclamé.




Mots-clés

Coupe du Monde 2018   /    France   /    football   /    Etats-Unis   /    Monde