Politique

Marseille. La lutte continue !

Nouvelle manifestation massive à Marseille et blocage d’un site pétrochimique dans les environs.

Publié le 19 mai 2016

48 h après la manifestation massive du 17 mai, les Marseillais réitèrent en aussi grand nombre selon le journal local, La Provence, augmentant même de 80 000 à 90 000 selon les organisateurs.

Romain Lamel

La CGT fournissait une fois de plus les gros bataillons du cortège : des dockers, des cheminots, de la Timone, le plus grand hôpital public de la ville, de la Poste… Une nouvelle fois, les autres confédérations en lutte (FO, SUD, FSU) étaient présentes. Le dispositif policier était une nouvelle fois provocateur, camions de CRS disposés en nombre dans les points stratégiques de la ville (Préfecture, Gare-St-Charles), y compris lorsque ceux-ci étaient à plusieurs centaines de mètres de l’itinéraire de la manifestation. Quatre de nos camarades ont été interpellés pour « port de projectiles ». Au rythme de la dérive autoritaire du régime Hollande-Valls, les flics pourront saisir téléphones et clés de tout manifestant, ceux-ci étant des projectiles particulièrement dangereux.

Durant toute la journée, les unions locales de la CGT de Martigues et Istres ont bloqué le site pétrochimique de Lavéra dans la banlieue de Martigues. La lutte contre la loi Travail se poursuit à Marseille avec la même détermination. Grèves reconductibles, manifestations massives, blocage de points stratégiques de l’économie, tous les moyens convergent pour le retrait de ce texte et de son monde.