Politique

Anniversaire

Premier anniversaire de Révolution Permanente. Un grand succès et de nouveaux défis

Publié le 10 juin 2016

Comité de rédaction

Il y a un an, le 9 juin 2015, sur la base de premières expériences similaires menées dans d’autres pays par le réseau international des quotidiens Izquierda Diario, nous lancions Révolution permanente, en partant notamment de deux constats. L’absence, d’abord, d’un point de vue des exploités et des opprimés, d’une information, d’une analyse et d’un positionnement à l’extrême-gauche capables de concurrencer au quotidien, dans l’espace politico-médiatique hexagonal, les voix dociles des chiens de garde du patronat et des gouvernements qui dominent les grandes enseignes. Le fait, ensuite, que les réactionnaires de tout poil se servent sans complexe des outils contemporains de communication pour diffuser leurs mensonges et leurs idées nauséabondes. Il nous a semblé vital de chercher à inverser cette tendance de façon très ambitieuse. Comment ? En forgeant un outil à la hauteur de la tâche, au service, quotidiennement, des luttes de notre classe, et pour permettre à tou-te-s celles et ceux dont la voix est méprisée et invisibilisée, de trouver un canal d’expression qui devienne le leur. Le chemin à parcourir est encore immense. Mais le chemin déjà parcouru est déjà la démonstration que ce cap est le bon.

De 75 000 visites le premier mois à 610 000 en mai 2016, pour plus de 3 millions en un an

Quantitativement, quels que soient les outils statistiques utilisés, Révolution permanente (RP), qui ne repose sur rien d’autre que l’engagement de ses militant-e-s, s’est imposé au cours de cette année comme un référent politique incontournable au niveau national, devenu le site d’extrême-gauche le plus consulté en France. Mais d’ores et déjà son impact est objectivement plus large, comme le reflète sa mention par Susan Watkins dans son éditorial de présentation du dernier numéro de la revue anglaise New Left Review. Une moyenne de 250 000 visites par mois, pour plus de 3000 articles publiés dans les 8 rubriques du site (avec un poids central des sections « Politique » et « Notre classe ») dont plusieurs centaines de vidéos, est déjà l’indice d’une audience importante. Mais c’est surtout la croissance de cette dernière qui a très vite excédé largement nos propres anticipations, dépassant les 600 000 visites le mois dernier. Quant à notre page Facebook, sans même parler de ses 60 000 like, et notre compte Twitter, ils génèrent à eux seuls une dynamique pouvant atteindre plusieurs millions d’interactions en quelques jours, comme cela s’est produit à différentes reprises au plus fort de la mobilisation contre la loi travail.

« Léninisme 2.0 », ou Révolution permanente au cœur de la mobilisation contre la loi Travail et la répression

Ceci n’est pas dû au hasard. RP a été depuis ses débuts au cœur de la dénonciation des conditions de travail (en particulier dès l’été 2015 aux côtés des hospitaliers de l’APHP en lutte contre le plan Hirsch) et notamment des suicides de travailleur-se-s qu’elles induisent ; puis de la condamnation du tournant autoritaire, bonapartiste et antidémocratique incarné par l’état d’urgence prolongé suite aux attentats du 13 novembre. Mais c’est surtout le contexte de la mobilisation contre la loi El Khomri qui a, depuis trois mois, fait la preuve du rôle qu’un media comme RP peut jouer, grâce à l’implication de ses militant-e-s dans les luttes et/ou en lien direct avec celles et ceux qui les mènent, en termes d’information alternative en continu et de porte-voix. Outre le traitement « habituel » des questions internationales, de genre et sexualités, les débats et polémiques théoriques et stratégiques, etc., c’est par sa couverture au quotidien des différents volets du mouvement que RP a bien commencé à s’imposer dans le paysage comme un tel outil : de la mobilisation lycéenne et étudiante à celle des secteurs les plus à la pointe de la grève comme les raffineurs et les cheminots, en passant par Nuit Debout (où le stand ainsi que les débats organisés par les militant-e-s de RP à République ont suscité un accueil enthousiaste) et bien sûr, par la dénonciation permanente de la répression policière sous toutes ses formes.

Mais cette première année, pour prometteuse qu’elle a été, n’a encore livré qu’une petite esquisse de ce que RP peut et doit devenir. D’abord un quotidien concurrençant pleinement les plus grands medias sur le terrain autant de l’analyse politique, du débat que d’une information quotidienne recueillie, relayée, construite du bon côté de la barricade en lien étroit avec celles et ceux qui luttent. Mais surtout, sur cette base, un instrument capable de peser à une large échelle dans la réalité des luttes, dans le sens d’une organisation et d’une politique indépendantes des exploités et des opprimés contre leurs exploiteurs et leurs oppresseurs.

Au programme pour la suite… S’informer, s’orienter, s’organiser à une nouvelle échelle

Cela supposera d’être encore plus en résonnance directe et quotidienne avec les principaux phénomènes politiques. En particulier aux côtés des générations, jeunes et moins jeunes, qui se sont forgé une nouvelle expérience politique dans le feu de la lutte de ce printemps, pour prolonger leurs énergies et leur combattivité contre le système en contribuant à ce qu’elles s’enracinent solidement dans la durée. Cela, sans tomber dans les ornières et les illusions des raccourcis réformistes ou électoralistes qui ne vont pas manquer de fleurir dans la prochaine période. Sans céder, comme c’est le risque dans toutes les phases plus difficiles ou plus ingrates en termes de niveau de luttes, ce à quoi nous devons nous aussi préparer – la lutte des classes ne suivant jamais ni lignes droites, ni temps pré-écrits – ni à la démoralisation, ni au défaitisme, que l’état historiquement déplorable de la « gauche de la gauche » et de l’extrême-gauche, face aux machines de guerre de nos ennemis, ne pourront qu’entretenir. Sans jamais perdre confiance en cette force qui est la leur, car c’est seulement grâce à cette dernière qu’un monde autre que celui de la loi El Khomri et des CRS sera envisageable.

Correspondants

Pour poursuivre dans cette voie, dans l’esprit de l’assemblée générale de RP qui s’est tenue le 30 avril dernier, nous devrons être en phase avec les dynamiques les plus avancées autant que contre le courant, dès lors qu’il freine la combativité. Outre les évolutions techniques et esthétiques du site prévues dans les prochains mois, nous convions tou-te-s nos lecteurs et lectrices non seulement à participer à la diffusion de nos publications et à s’en servir autant que nécessaire, mais aussi à nous proposer contributions et témoignages, et pour les plus convaincu-e-s, à s’organiser avec nous. Bien évidemment, chacun-e est invité-e à nous transmettre sa vision du site et ses suggestions. Un article collectant toute une série de points de vue représentatifs, qui nous ont été communiqués par nos lecteurs et lectrices dans la dernière période, est en préparation.

Plus généralement, nous vous invitons à entrer en contact avec nous pour toutes sortes de collaborations, à l’image du nombre important de correspondant-e-s, travailleurs-euses, étudiant-e-s, précaires, victimes de la répression, du racisme et du sexisme, universitaires, intellectuel-le-s, artistes, etc. qui l’ont déjà fait. Et ceci, afin de relever avec nous ces défis que nous nous sommes donnés il y an, et qu’après le succès de l’année écoulée, nous comptons bien, plus déterminé-e-s que jamais, relever à une échelle encore supérieure.