^

Débats

Vidéo

Revoir la rencontre-débat "ONET, cheminots, étudiants... Tous ensemble contre Macron !"

A la veille de ce 22 mars qui promet une jonction salutaire entre les secteurs public, privé et la jeunesse, Révolution Permanente organisait une rencontre-débat entre les anciens grévistes d'Onet, des cheminots et des étudiants, ce vendredi 16 mars à Paris.

La librairie Résistances a fait salle comble, l’assistance étant saisie d’une émotion particulière lorsqu’Oumou Gueye, salariée Onet du nettoyage des gares, prenait la parole pour raconter comment leur grève victorieuse de 45 jours avait transformé chacun des grévistes, leur faisant prendre conscience de leur force et de leur capacité à lutter.

Nous publions ici la vidéo intégrale des interventions à la tribune, qui ont été suivie d’un débat avec la salle.

[00:01] Daniela Cobet introduit pour Révolution Permanente : "Les salariés d’Onet, précurseurs de la lutte qui s’engage contre Macron et ses réformes".

[10:30] Oumou Gueye, déléguée SUD Rail et ancienne gréviste d’Onet : "La grève nous a apporté beaucoup, nous a transformés".

[20:15] Anasse Kazib, cheminot et délégué Sud Rail, revenait notamment sur la convergence féconde entre salariés d’Onet et cheminots : "C’est un privilège que de les avoir aidés, ils ont démontré qu’on pouvait gagner contre des géants".

[40:45] Arthur C., étudiant en histoire à la Sorbonne et militant NPA Jeunes, sur la nécessité de décloisonner les luttes : "Cheminots - étudiants, il y a une communauté d’intérêts à inverser le rapport de forces".

[56:50] Daniela Cobet a ensuite conclu en insistant sur l’importance centrale de l’auto-organisation dans les luttes, s’appuyant à nouveau sur la grève d’Onet : "La principale garantie de l’unité intersyndicale, c’est l’auto-organisation des travailleurs à la base".




Mots-clés

Onet   /    mouvement étudiant   /    Cheminot-e-s   /    Vidéo   /    Révolution Permanente   /    Débats