^

Politique

Inspiré par Zemmour

Un député LR propose l’obligation d’adopter un prénom français pour avoir la nationalité

Julien Aubert, député du Vaucluse a publié un « Livret tricolore sur les Islam(s) de France » énumérant des propositions toutes plus xénophobes les unes que les autres, parmi lesquelles celle d'imposer aux personnes demandant la nationalité française de choisir un prénom « adapté à la culture nationale ».

Parmi les 18 propositions présentes dans son « livret », le député souhaite interdire le voile aux mineures sous prétexte que celui-ci entrainerait des... carences en vitamine D ! Il suggère également que le port du foulard soit interdit dans les universités et administrations, et autorisé en entreprise uniquement par dérogation. Une surenchère de plus dans la stigmatisation et la criminalisation des femmes musulmanes, ainsi que dans l’injonction à la « civilisation » coloniale. Cette injonction assimilatrice qui légitime la répression et le harcèlement policier que ces femmes subissent : selon lui devraient être verbalisées si elles refusent d’ôter leurs foulards à la demande des autorités.

Accompagnant sa réclamation scandaleuse sur l’obligation de changement de prénoms, qui devraient être choisis « parmi ceux issus des différents calendriers français, et ceux des personnages connus de l’histoire nationale », le député souhaite tout bonnement que la double nationalité soit interdite... exceptée pour les pays membres de l’UE et francophones (autrement dit des anciennes colonies).
Ces déclarations ultra-réactionnaires du député qui souhaite visiblement sortir de l’anonymat font évidement écho aux déclarations ahurissantes d’Éric Zémmour, lorsqu’il suggérait sur un plateau télé à Hapsatou Sy de s’appeler plutôt Corinne, pour témoigner d’un effort « d’intégration ».

Dans le parti LR qui s’extrême droitiste de jour en jour, son « livret » ne semble pas choquer, son secrétaire général délégué Geoffroy Didier ayant déclaré sur Sud Radio « Il faut que j’étudie ça de plus près  », estiment qu’il n’y a « pas de débat interdit  » au sujet du voile.

Photo : © MARTIN BUREAU / AFP




Mots-clés

Islamophobie   /    Racisme   /    Les Républicains   /    Extrême-droite   /    Politique