^

Politique

Pas vu sur BFM

VIDEO. Un « manifestant main levée qui se fait tirer dessus à bout portant ça ne choque personne dans les médias ? »

« Ils l’ont démonté. » Et « à bout portant ». Ce sont les commentaires de cette vidéo terrible où l’on voit un manifestant saignant abondement suite à un tir de flashball en pleine tête à bout portant. Selon les commentaires de la vidéo, le manifestant avait les mains levées. Pendant ce temps, ce sont les images de ces motards de la police qui circulent abondamment dans la grande presse.

« 3 policiers qui se font rentrer dedans parce qu’ils ont jeté des grenades gratuitement ça choque mais ça alors ? Manifestant main levée qui se fait tirer dessus à bout portant ça ne choque personne dans les médias ? » Tel est le commentaire très juste qui commente la vidéo.

« Compresse ton nez. Sur le nez il a pris », entend-t-on dans les commentaires. Ce nouveau manifestant a été blessé par les nombreux tirs au flashball devenu arme de mutilation de masse.

Mais qu’on se rassure le gouvernement compte bien continuer sur la même lancée comme en témoigne l’appel d’offre pour « l’acquisition de lanceurs multi-coups », tout récemment publié au Bulletin Officiel des Annonces des Marchés publics.

Ce sont 450 nouveaux fusils pouvant tirer des munitions en rafale. Des « super Flash-Balls », avec un barillet, qui permet de shooter 6 cartouches en quelques secondes sur des manifestants. Le calibre du barillet permet de tirer aussi bien des balles en caoutchouc que des "grenades lacrymogènes ou explosives". Et tout ça sans avoir à recharger, comme c’est le cas sur les lanceurs « classiques », qui sont déjà très destructeurs.

Qu’on se rassure si Macron n’a que des miettes à donner pour les Gilets jaunes, il trouve toujours plus d’argent pour frapper, mutiler et réprimer sa population. Pour Noël, Macron promet une rentrée toujours plus sanglante pour les gilets jaunes. Pour y faire face, la seule réponse est d’opposer notre force collective et de dénoncer cette violence d’Etat qui mutile les manifestants.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique