^

Politique

Un sous-marin du IIIe Reich

A Lorient, la BAC revendique le régime nazi sur son projet d’écusson

Un sous-marin allemand de la Seconde Guerre mondiale, qui figure sur un projet d’écusson de la brigade anticriminalité de Lorient (Morbihan), circule sur les réseaux sociaux. Une enquête administrative est ouverte.

vendredi 9 août

Depuis quelques jours l’écusson en projet de la BAC de Lorient (56) créé la polémique, et pour cause : l’effigie du sous-marin qui y figure n’est autre que le U-Boot de type VII-C, sous-marin du régime Nazi. La DDSP (direction départementale de la sécurité publique) prétend qu’il ne s’agit que d’une image de sous-marin et qu’il n’y a rien d’intentionnel, voulant ainsi atténuer la gravité de l’incident. Ce genre « d’étourderie » n’est malheureusement pas un cas isolé dans le milieu des forces de répression.

En effet en 2011, du côté de Perpignan où dans les locaux de l’infirmerie de l’unité des CRS 58 une affiche représentant le Führer arborant un salut Nazi était affiché pendant plusieurs semaines.

Ce n’est donc pas la première fois que ce genre d’incident arrive au sein de cette institution qui entretient des liens étroits avec l’extrême-droite, et qui vote majoritairement pour le Rassemblement National. On ne compte plus les écussons douteux de certaines unités de CRS ou de la BAC lors des missions de « maintien de l’ordre », dans le silence bienveillant du gouvernement, où tous leurs méfaits sont défaits et cachés par l’IGPN en qui plus personne n’a confiance.

Selon la DDSP, il n’y aura pas de sous-marin sur leur projet d’écusson mais cela ne changera pas l’idée que le rôle de cette police, qui réprime, mutile et tue sur ordre du gouvernement, n’est certainement pas de « garder la paix ».




Mots-clés

Police   /    Extrême-droite   /    Politique