^

Jeunesse

Construire la grève du 22 mars

Appel de la Coordination nationale de l’éducation du 17 février 2018

Samedi 17 février avait lieu une Coordination Nationale de l'Education, réunie pour décider des suites à donner à la journée de mobilisation du 15 mars. Voici son appel, voté à la majorité en assemblée plénière.

Crédits photos : Serge D’Ignazio

La Coordination Nationale de l’Éducation, réunie le 17 février 2018 à Paris, exige l’abandon de la loi O.R.E., de la plateforme Parcoursup et de la réforme du baccalauréat, qui font système pour accélérer la mise en concurrence des lycéen.ne.s, des étudiant.e.s (avec ou sans papiers) et des établissements.
Au lieu d’ouvrir des places à l’université, le gouvernement fait le choix d’une sélection encore plus opaque et injuste qu’APB et ouvre la voie vers des lycées et des universités à deux vitesses. Parcoursup et ses prérequis interdisent le droit à l’erreur dans l’orientation des étudiant.e.s et préparent l’augmentation massive des droits d’inscription.

La CNE appelle à :
- organiser des actions ponctuelles locales le 22 février ;
- organiser des assemblées générales ;
- participer aux manifestations et à la grève les 15 et 22 mars ;
- faire obstruction aux réformes par tous les moyens légaux possibles :
- dans les lycées : ne pas remplir les notes et appréciations dans Parcoursup ou mettre « Très favorable » à tout le monde ;
- dans les universités : ne pas trier les étudiants ; ne pas remonter les prérequis.

Protégeons l’éducation publique gratuite pour toutes et tous de la Maternelle à l’Université !




Mots-clés

NPA jeunes   /    Plan Etudiants   /    Jean-Michel Blanquer   /    Solidaires   /    FSU   /    Sélection à l’université   /    UNEF   /    FO   /    CGT   /    Jeunesse