^

Jeunesse

« On se croirait à l’époque du Joint Français »

Saint-Brieuc. Les flics s’acharnent sur les jeunes après une manif réussie

Ce sont plus de 1000 personnes qui ont défilé dans les rues de Saint-Brieux à l’appel de l’Intersyndicale briochine ce jeudi 28 avril. Mais dès 13h, le commissaire Laurent Dufour, qui n’en est pas à son premier fait d’arme, a décidé que la mobilisation devait prendre fin. Quoi de plus facile que de s’en prendre à des lycéens ?

La manifestation est partie ce matin peu après 10h30 de la Place de la Liberté en direction de la Préfecture des Côtes d’Armor à l’appel de l’Intersyndicale ainsi que de la Jeunesse Briochine et de la Nuit Debout à Saint-Brieuc.

Aux alentours de 13h, les flics se sont casqué et ont pris leurs boucliers pour déloger manu militari des jeunes et de lycéens qui avaient pris place sur l’un des ronds-points entre la Place du Guesclin et le boulevard Clémenceau. Comme lors des précédentes manifestations, les policiers ont choisi de s’en prendre violemment aux plus jeunes.

Dès la première sommation, les manifestants ont reculé vers le Boulevard Clémenceau mais ça n’a pas empêché les flics de procéder à une première interpellation. Lorsqu’ils se sont rassemblés pour se diriger vers le commissariat pour exiger la libération de leur camarade, les jeunes ont à nouveau essuyé des tirs de grenades lacrymogènes. « On se croirait à l’époque du Joint Français », se rappelait un ancien. « Sauf que c’est contre des jeunes de 15 ans qu’ils chargent, aujourd’hui », complétait un autre syndicaliste.

En fin de journée, c’étaient donc quatre jeunes qui avaient été interpellés, le plus jeune étant âgé de 16 ans. Tous ont été placés en garde-à-vue pour « participation à un attroupement malgré sommation » et « provocation à la rébellion ». A Saint-Brieuc comme ailleurs, il faut que les violences contre la jeunesse mobilisée contre la Loi Travail cessent immédiatement. Aucun jeune ne doit passer la nuit dans une cellule, en garde-à-vue.




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Violences policières   /    Lycées   /    Jeunesse