^

Politique

La prison tue

Encore une morte à Fleury-Mérogis. Une prisonnière retrouvée pendue ce samedi

Une jeune femme est retrouvée morte samedi à la prison de Fleury-Mérogis alors qu’elle était en détention provisoire depuis près de 3 ans.

Crédit photo : AFP / ERIC FEFERBERG

C’est samedi vers 19 heures que le corps sans vie d’une prisonnière de 25 ans a été retrouvé à la prison de Fleury-Mérogis. La jeune jeune femme, qui s’est pendue dans sa cellule, était en détention provisoire depuis près de 3 ans. Selon les informations du journal Le Parisien, elle devait être jugée en automne, tout comme son compagnon, dans le cadre d’une affaire familiale.

La prison de Fleury-Mérogis qui se trouve dans le département de l’Essonne (91) est la plus grande prison d’Europe. Elle vit aujourd’hui au rythme des morts, 7 en à peine un mois, dont 5 suicides.

Le tribunal de grande instance d’Evry a confirmé l’information du journal Le Parisien sur les raisons de son emprisonnement et de sa mort. On compte plus de 70 000 détenus sur les 187 prisons qui se situent en France aujourd’hui, soit une surpopulation carcérale de 120%. Le taux de personnes incarcérées en attente d’être jugées est de 20 000 sous le quinquennat Hollande. A Fleury-Mérogis, la surpopulation est de 146% .

L’administration des prisons a réagi sur ces affaires de suicides : « les décès sont plus importants que l’an dernier, mais il n’y a pas de lien entre eux […] Il y a parfois des pics, on ne sait pas très bien les expliquer ». Un cynisme morbide alors que les causes des morts en prison sont bel et bien connue.

L’affaire de cette femme qui s’est donnée la mort a un lien avec les violences quotidiennes que subissent les prisonniers. Ces derniers subissent les coups des surveillants, des humiliations à répétition, de la maltraitance, ou même des viols. La multiplication des suicides sur le dernier mois, et particulièrement à Fleury-Mérogis mais pas que puisque l’exemple de la prison de Seysses, à côté de Toulouse, est aussi frappant, n’est pas le fruit du hasard. Oui, la prison tue.




Mots-clés

suicide   /    Prisons   /    #AssezDeViesBroyées   /    Politique