^

Monde

A un an de l'élection de Trump

Etats-Unis : la marche des femmes rassemble un million de manifestant.e.s

Le 21 janvier 2017, en réponse aux insultes et menaces répétées envers les femmes, les personnes LGBT et les migrants de la part du président qui venait d’être élu aux Etats-Unis, Donald Trump, avait lieu des centaines de manifestations partout aux Etats-Unis et dans des dizaines d’autres pays du monde.

Crédits photo : EPA

Dimanche 21 janvier 2018, un an après ces manifestations massives, ont émergé plusieurs rassemblements dans des grandes villes pour réaffirmer l’opposition à Trump, à sa politique constante de casse du régime des soins pour les femmes, et les attaques contre les personnes LGBT et contre les droits des immigrés. Aux Etats-Unis cette deuxième marche annuelle des femmes a rassemblé plus d’un million de participants. A Los Angeles, 500 000 personnes se sont par exemple réunies, et à Chicago les chiffres étaient encore plus importants que l’année dernière. Alors que les manifestants venaient de tous les horizons, le parti démocrate a désespérément tenté de récupérer cette contestation envers Trump à leur compte pour préparer les élections de mi-mandat de 2018. Linda Sarsour, co-organisatrice de la marche a en effet déclaré que les organisateurs voulaient envoyer « le message fort que les femmes mèneront des victoires électorales en 2018 ».

Ces manifestations ont également eu un écho international : en Australie, à Berlin, Londres ou encore Paris, des femmes se sont rassemblées dans la dynamique du mouvement #MeToo, soulevé en novembre dernier après l’affaire Weistein. A Paris, les manifestants étaient rassemblés derrière une banderole « De #MeToo à #WETOOGETHER, Tou.te.s ensemble contre les violences sexistes ! ».

Crédits photos : By VW Pics/Getty Images




Mots-clés

Donald Trump   /    Violences faites aux femmes   /    Droits des femmes   /    Etats-Unis   /    Monde