^

Notre classe

Gilets Jaunes

Les travailleurs syndiqués du Havre rejoignent les gilets jaunes

Gilets jaunes et gilets rouges se retrouvaient pour une action commune de barrage filtrant . L'action a eu lieu ce matin à la Brèque, près du stade Océane, lieu bien connu des grévistes traditionnels du Havre, puisque point stratégique de blocage de l’économie havraise.

Crédit photos : Groupe facebook Mobilisation havraise

Ils étaient presque 200 à se retrouver tôt ce matin pour une action commune de barrage filtrant. La décision avait été prise à l’UL du Havre la veille en Assemblée Générale des syndiqués de rejoindre le mouvement des gilets jaunes. Nous avons interrogé un syndiqué CGT de Sidel qui était sur place ce matin : « On a rejoint les gilets jaunes parce qu’il faut quand même qu’on se montre, on n’a pas à être absents maintenant ! A la base je ne trouvais pas normal que la CGT n’appelle pas. Il faut mettre de coté les a priori comme quoi il n’y aurait que des fachos. Là, en vérité, c’est la population qui s’y met et on ne peut pas louper ce truc là ! »

Ce matin pas de blocage total, mais un barrage filtrant –sauf pour les ambulances qui étaient autorisées à circuler. Le flux des voitures a bien été ralenti et la circulation s’est retrouvé rapidement paralysée.

Coté automobilistes bloqués, les réactions étaient positives : coups de klaxons, « on vous soutient », « tenez bon » ; l’opération a été bien perçue et dénote un soutien massif de la population.

« Il y a un ras le bol général. Les gilets jaunes, pour la plupart, c’est la première fois qu’il font grève », continue de nous expliquer le syndicaliste. « Aujourd’hui c’est à nous d’apporter notre savoir aussi en termes de lutte, et on ne va pas passer à côté de ce mouvement ! »

Et en effet, ce matin, beaucoup de gilets rouges étaient venus – pour la plupart des grosses boites du Havre comme la CIM, Dresser, les territoriaux ou Sidel – ; et, dans ce mélange de gilets jaunes et de gilets rouge, c’est un bon dialogue qui s’établissait pour penser la suite du mouvement.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Le Havre   /    CGT   /    Notre classe