^

Monde

Le congrès va-t-il basculer ?

Mid-terms aux Etats-Unis : Trump joue les suites de son mandat

Les élections de mi-mandat ou midterms aux Etats-Unis sont une échéance centrale pour le gouvernement en place. Malgré l’incertitude qui domine, Donald Trump et son camp seraient en mesure de déjouer les pronostics sur la montée des démocrates, se ménageant ainsi une fin de mandat aux allures de boulevard. Dans le cas contraire, si les démocrates parvenaient à s’imposer, c’est tout l’agenda politique de Trump qui pourrait être remis en question, dans un contexte de fortes tensions internationales et de clivage politique marqué.

Des élections cruciales pour le parti au pouvoir

Les élections de mi-mandat sont cruciales pour le pouvoir qui peut voir sa marge de manœuvre considérablement réduite par la majorité législative. De plus, ces élections font office de test grandeur nature pour le gouvernement et ainsi lui donner ou lui ôter l’assise politique nécessaire au déroulement de son programme. Traditionnellement, ces élections de mi-mandat sont défavorables au pouvoir en place qui perd en moyenne (depuis la fin de la guerre de sécession) une trentaine de sièges au Congrès. Or, dans un pays où le bipartisme est très fortement ancré et stable, ce retournement de conjoncture politique est généralement l’occasion d’une contre offensive d’envergure de la part de la nouvelle majorité, en vue de préparer la prochaine élection. Trump pourrait ainsi être la cible d’une salve d’enquêtes parlementaires sur notamment ses liens présumés avec la Russie dans le cadre de la course présidentielle. Plus que d’ordinaire, c’est la gouvernabilité des Etats-Unis qui pourrait elle-même en faire les frais, signe du caractère beaucoup plus tendu de la situation politique outre atlantique par rapport aux deux dernières décennies.

Derrière le conflit politique formel, une situation internationale instable

Bien que Trump soit l’expression d’un pourrissement politique important et que sa personne soit l’élément le plus clivant de cette élection, il ne faudrait pas réduire la situation politique américaine a cette seule composante. Derrière ses saillies et multiples provocations, c’est la conjoncture internationale et la perspective d’une potentielle réduction des débouchés commerciaux qui est responsable de la dégradation des relations commerciales entre les pays. Les sanctions commerciales contre la Chine, par exemple, on été avalisées avec l’aide des démocrates et ce n’est pas un hasard si l’essentiel de la campagne de mi-mandat tourne autour de la personnalité de Trump et la de la réforme de la santé. Sur le plan de la politique internationale, les élections de mi-mandat ne conjureront pas les maux. Néanmoins, dans un contexte tendu et dégradé, ces midterms pourraient bien augurer d’une période plus délicate encore d’autant plus que le statu quo n’est pas une option pour les populistes réformateurs dont le crédit politique dépend largement du caractère pro-actif.




Mots-clés

Donald Trump   /    Etats-Unis   /    Monde