^

Jeunesse

Réponse d'un étudiant à la vidéo de Quentin Lamotte

« On entendait moins le FN se soucier du contribuable quand Le Pen détournait des millions »

Le 6 septembre dernier, Quentin Lamotte, conseiller régional du Rassemblement National (ex-FN) publiait une vidéo tournée sur l'Université du Mirail à Toulouse, fustigeant les « punks à chiens nervis d'extrême gauche » ayant, selon lui, coûté 1 millions de dégâts sur le campus lors du mouvement de l'an dernier. Joachim, étudiant et militant de la fac, lui répond en vidéo.

Mr. Quentin Lamotte, conseiller régional du Rassemblement National (RN), nouveau nom du FN, s’est rendu en catimini sur le campus du Mirail pour tourner une vidéo où il s’en prend aux « punks à chien » qui ont « entièrement saccagé » l’université. Il rappelle que la fac a coûté près de 100 millions d’euros pour être construite, mais n’en aurait coûté qu’un million en travaux après avoir été entièrement saccagée... Nous hurlons au scandale devant tant de gâchis d’argent public lors de la construction ! Et pourtant, gâchis il y a bien eu puisque, et le RN se garde bien d’en parler, c’est la multinationale Vinci qui a obtenu la construction de la fac, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) : la fac doit donc payer un loyer à Vinci qui a avancé les frais de construction, construction dont la qualité laisse à désirer puisque des murs ont commencés à se fissurer, et ce avant le mouvement.

Ainsi, le RN applique la même communication que la Macronie pour décrédibiliser les étudiants qui, au printemps, ont lutté pour dire non à une université faite sur mesure pour le patronat telle que la désire Macron ou Lepen.




Mots-clés

Parcoursup   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Toulouse   /    Université   /    FN   /    Jeunesse