^

Politique

Présidentielles

Philippe Poutou répond aux partisans de Mélenchon fâchés

Philippe Poutou répond à des soutiens de Mélenchon fâchés avec sa candidature ne serait motivée que pour « emmerder » Jean-Luc Mélenchon. Nous reproduisons son texte.

Je tente une réponse à une série de messages mécontents provenant de plusieurs supporters de Jean-Luc Mélenchon (JLM). En effet, le journal Sud-Ouest a choisi de tweeter une phrase extraite de mon interview téléphonique d’hier, déformant le sens de ce que je défendais. Si le journal voulait lancer une polémique, cela a marché plutôt bien. Cette phrase ? Le NPA serait motivé dans cette élection pour « emmerder » JLM. 

Les réactions indignées de certains militants de la France Insoumise (FI) ou défenseurs de JLM sont d’une agressivité étonnante et injustifiable. Car comment croire que notre motivation serait « d’emmerder JLM » ? D’ailleurs quel sens cela peut il avoir ? Non, nous ne sommes ni impressionnés ni obsédés par JLM, ni complexés. Par contre nous ne sommes pas exactement sur la même longueur d’onde. Je précise que si nous avons bataillé pendant des mois pour gagner le droit d’être présents à la Présidentielle c’est pour nous, pour faire entendre nos idées qui sont c’est vrai d’autres idées que celle de la FI.

On veut défendre l’ouverture des frontières, la liberté de circulation et d’installation, le refus d’une république bourgeoise, raciste et violente, nous rejetons toute forme de chauvinisme ou protectionnisme dangereux pour les populations, nous voulons affirmer la nécessaire rupture avec le capitalisme, la réquisition des banques, l’expropriation des capitalistes... Et enfin nous ferons campagne sur le besoin de prendre nos affaires en mains, de faire de la politique nous mêmes tout en rejetant les politiciens qu’ils soient de droite ou de gauche. Notre avenir dépend de nos luttes sociales pas d’un changement de président.

Les militants de la FI savent bien que nous ne défendons pas tout à fait le même programme et les mêmes perspectives que les leurs. Ils savent bien qu’il y a des différences à mettre en débat. Alors sur-réagir à une phrase (déformée en plus) d’une interview cela traduit la volonté de détourner le problème. Par ces réactions d’intolérance, la candidature du NPA semble « emmerder » par son existence seule, une existence si Improbable il y a peu.

En fait le NPA ne veut pas « emmerder » JLM, il veut tout simplement montrer qu’il y a d’autres idées à la gauche de gauche que celle de FI, il veut défendre une politique de classe, celle d’une gauche anticapitaliste, internationaliste. Ce que JLM avec son bleu-blanc-rouge, sa Marseillaise, son one-man-show d’hier ne fait pas forcément. Oui JLM a de la concurrence sur sa gauche, nous l’assumerons comme tel souhaitant notamment provoquer entre nous un débat nécessaire sur comment changer le rapport de forces pour imposer des politiques sociales.

Donc pas de quoi s’énerver.

19/3/2017,

Philippe Poutou.




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Jean-Luc Mélenchon   /    NPA   /    Politique