^

Jeunesse

Vidal passe mal dans le Poitou

Poitiers. Deux facs bloquées, un bâtiment occupé, une CFVU annulée… et ça continue vendredi !

Belle journée de mobilisation, ce jeudi, à Poitiers. Au programme, plusieurs activités qui ont fini par un envahissement de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire. Aujourd’hui, vendredi, les étudiant-e-s remettent le couvert.

Il y avait eu les premières grosses AG de lundi et de mardi, ayant rassemblé jusqu’à 250 étudiant-e-s (pour une Université qui compte 25.000 inscrits). Mercredi, 4000 tracts ont été distribués par les étudiant-e-s mobilisées qui se sont retrouvé en AG en fin d’après-midi pour planifier les actions du jeudi.

Hier, c’est donc une centaine d’étudiant-e-s grévistes qui ont bloqué le bâtiment A04 de Psychologie, sur le campus, alors que le bâtiment de l’Hôtel Fumé, en centre-ville, était également bloqué jusqu’à 14h.

Après la pause déjeuner, partagé autour d’un repas solidaire, le rendez-vous était donné par 300 étudiant-e-s devant le bâtiment A03 de la Fac de Lettres et Langues pour la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire, l’instance où, précisément, sont discutés les fameux « attendus » de la Loi Vidal. La CFVU a été annulée et la présidence de l’Université de Poitiers a souhaité assurer les étudiant-e-s de son opposition à la sélection, sa démarche de demande de budget supplémentaire auprès du Ministère, tout en ne soutenant pas les blocus en dehors des appels nationaux… voilà les paradoxes des présidents d’université « de gauche ».

A 16h30, l’AG de clôture de cette journée de belle mobilisation a décidé d’une nouvelle opération de tractage, vendredi, de l’occupation de la fac de SHA, dès le matin, mais également du maintien de l’occupation de la Fac de Psycho, dans la nuit de jeudi à vendredi. Une nouvelle AG est prévue, vendredi, à 14h, en A03, pour discuter de la suite du mouvement, après la semaine de pause universitaire qui s’étend du 17 au 26 février. En attendant, la lutte continue et se consolide, comme dans d’autres universités, en région.

[Crédit photo : Correspondant-e RP]




Mots-clés

mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Poitiers   /    Université   /    Jeunesse