^

Politique

Tout un symbole

Poutou2017, la seule campagne a être intégralement remboursée !

Ce 13 février a été publié, au Journal Officiel, le détail des comptes de campagne de l'ensemble des candidats à la présidentielle. Et si tous ont été validés, un seul voit l'intégralité de sa campagne remboursée : Philippe Poutou !

Crédit photo : Capture d’écran

Un peu moins d’un an après l’élection présidentielle de 2017, le Journal Officiel a publié les comptes de campagnes des différents candidats, qui ont tous été jugés valides, ainsi que le montant des remboursements par l’Etat des différents frais. Pour résumé, l’ensemble des factures, bails locatifs, contrats de location de salle etc. ont été épluchés. Le tableau récapitulatif ci-dessous résume le total des dépenses et des remboursements. Et à ce jeu là, le seul candidat dont l’ensemble des dépenses ont été jugées conformes aux règles de remboursement se nomme... Philippe Poutou !

Les écarts entre les comptes présentés par les candidats et les remboursements de l’État ont des sources multiples. Cela va de la simple erreur comptable à l’intégration de frais jugés comme étant non liés ou « hors » campagne ou bien encore à des surévaluations de certains frais. Deux éléments sont toutefois à souligner.

D’une part, on note l’écart gargantuesque entre les moyens mis à disposition des « gros » en rapport à ceux des « petits ». Ainsi, les quatre premiers de la présidentielles émargent sont tous à plus de 10 millions d’euros dépensés, la palme revenant à Emmanuel Macron et ses 16,6 millions. Une donnée qui en dit long sur le prétendue « démocratisme » de cette élection présidentielle qui, loin d’assurer une parité entre les candidats, est avant tout définie par l’épaisseur du porte-feuille des candidats.

D’autre part, et on pourrait croire à un clin d’œil du destin, François Fillon réussit l’exploit de sortir à nouveau du lot, avec un écart de plus de 11 millions d’euros entre ses déclarations et le remboursement ! D’après les informations du journal officiel, l’ex-candidat Les Républicains aurait tout simplement inclus dans les comptes à rembourser... les bénéfices engendrés par les primaires de la droite et du centre (pour voter, il fallait débourser deux euros). Une somme qui a logiquement été jugée comme non remboursable, et qui vient parachever une campagne qui aura été jusqu’au bout marquée par les affaires pour François Fillon.




Mots-clés

#Poutou2017   /    François Fillon   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Politique