Notre classe

« Nous sommes tou-te-s des Goodyear »

Procès Goodyear : le soutien aux ex-salariés condamnés s’organise à Mulhouse

Publié le 3 mai 2016

Le 12 janvier dernier, la justice condamnait 8 ex-salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord à des peines de prison ferme – de 9 mois à deux ans – pour avoir séquestré deux de leurs patrons en janvier 2014. Une action que ces salariés avaient entrepris, eux-mêmes le couteau sous la gorge, alors qu’après des années de lutte, l’entreprise Goodyear décidait de fermer l’usine, laissant sur le carreau près de 200 familles. Face à une justice, qui nie la violence sociale subie par les salariés et s’attache à la défense des possédants, les ex-salariés Goodyear ont décidé de faire appel de cette décision, pour un procès reporté le 19 octobre prochain, et mène actuellement une campagne pour engranger des soutiens et condamner la répression des mouvements sociaux. Une démarche qui fait d’autant plus sens dans une période où la répression à l’égard des manifestants contre la loi travail bat son plein.

A Mulhouse, le 21 avril dernier, un meeting de soutien aux Goodyear était organisé, en présence de la Coordination des lycéens, étudiants et jeunes travailleurs de Mulhouse, du mouvement des chômeurs et des précaires, du NPA, du PCF, de la CGT PSA-Mulhouse et de Mickaël Wamen pour la CGT Goodyear. L’occasion de faire le point sur la mobilisation contre la loi travail et sur l’usage systématique par le gouvernement de la répression pour faire taire les manifestants et les militants syndicaux combatifs à l’image des salariés Goodyear.