Notre classe

Face à la violence d’Etat

Rassemblement pour l’abandon des poursuites contre Adil, militant Sud Poste 92 : rendez-vous samedi 25 au Palais de justice !

Publié le 24 juin 2016

A 17h, nous étions une cinquantaine à s’être réunis devant le commissariat 9 rue de Parme pour exiger la libération et l’abandon des poursuites contre Adil, militant de la poste 92 et syndiqué chez Sud, mis à terre et violemment matraqué par la police alors qu’il se rendait à la manifestation contre la loi Travail jeudi 23 mai.

Joan Manchette

Nous sommes restés 3 heures devant le commissariat du 9ème arrondissement scandant « Libérez nos camarades ! » entourés d’un dispositif policier disproportionné : 1 CRS pour 1 militant, c’est la politique du gouvernement… Adil est accusé de violences sur des policiers alors que ces derniers l’ont frappé arbitrairement et l’ont empêché de manifester ! Cela fait maintenant plus de 24h qu’il est en garde-à-vue et que nous ne l’avons pas vu. Les policiers ont fini par faire reculer les militants venus en soutient et par les nasser. Nous avons tenu, jusqu’à obtenir des informations sur l’état d’Adil et sur l’avancée de la procédure.

Un peu avant 20h, les policiers nous ont annoncé qu’Adil serait déféré devant le parquet : il est accusé d’outrage et rébellion ! Il va passer la nuit au dépôt, la décision sur les poursuites possibles sera prise demain. Les policiers ont alors « raccompagné » les militants jusqu’au métro Place de Clichy mais « la rue est nous » !

Demain continuons à soutenir Adil contre cet Etat policier, un rassemblement est annoncé à 9h devant le TGI de l’île de la Cité, 4 boulevard du Palais, métro Cité ! Soyons nombreux.ses à exiger sa libération immédiate et à montrer que ce ne sont pas les coups de matraques qui vont nous arrêter !