^

Notre classe

Non à la sélection !

Sélection à l’Université : le Snesup appelle au boycott du plan Vidal

Le Snesup-FSU, syndicat des enseignants du supérieur, rappelle que la loi sur la sélection à l'Université n'est pas encore votée et appelle à boycotter l'organisation et la mise en place de la sélection à l'Université. Il enjoint les étudiants et les enseignants des lycées à faire de même.

Dans sa lettre Flash du 12 décembre 2017, le Snesup-FSU syndicat majoritaire parmi les enseignants des universités rappelle fermement son opposition à la sélection à l’université qui se masque derrière les formulations non assumées des "attendus".

La fédération rappelle comme le désastre orchestrée d’APB a été utilisé pour "imposer une réforme sous le coup d’une urgence largement construite sur des fausses évidences" et comment la mise en place de Parcoursup, qui pousserait à refuser certains bacheliers, entre "en contradiction avec le Code de l’Education" et le droit d’offrir aux bacheliers une possibilité de poursuite d’études.

En outre, la fédération rappelle que cette mise en place, aux forceps, s’avère prématurée alors que "la loi sur la sélection en licence portée par la ministre Frédérique Vidal n’a pas encore été adoptée par la représentation parlementaire".

En s’appuyant sur l’appel intersyndical signé par Sud Education, la CGT Ferc, la FSU, Solidaires Etudiants, l’Unef et l’Unel, le Snesup rappelle la "volonté des organisations de construire dans la durée la mobilisation nécessaire pour exiger le retrait des projets gouvernementaux.

La fédération invite également "les personnels de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, les étudiant.e.s, lycéen.ne.s et parents d’élèves à se réunir en assemblée générale pour définir les formes de leur mobilisation"




Mots-clés

Sélection à l’université   /    Lycées   /    Université   /    Education   /    Notre classe