^

Politique

Hécatombe dans l’équipe de campagne

Thierry Solère, organisateur de la primaire, démissionne : Fillon plus faible que jamais

Après sa convocation pour une mise en examen lundi dernier, François Fillon a vu une nouvelle fois une vague de départ de son équipe de campagne. La perquisition de son appartement n’aidant pas, des poids lourds comme Bruno Le Maire ont annoncé se retirer de la campagne. Dans le même temps, de nombreux parrainages sont arrivés au conseil constitutionnel au nom de « Alain Juppé », comme l’a suggéré George Fenech sur France Info jeudi matin Ce matin, c’est Thierry Solère, porte-parole du candidat et organisateur de la primaire de la droite qui jette l’éponge.

Il était l’homme de la réussite de la primaire de la droite, qui avait rassemblé près de 4 millions de votants autour des candidats issus des Républicains et d’autres partis de la droite. La réussite de cette primaire avait amené François Fillon, au soir de son élection, à lui proposer directement d’intégrer son équipe de campagne, le faisant porte parole de la campagne. Après les cafouillages de certains portes-paroles au sujet des 39h, l’homme est devenu le seul porte-parole de la campagne : c’est dire l’importance de ce poids lourd des Républicains. Cependant, les dernières nouvelles accablantes de la campagne de François Fillon ont amené Solère à quitter la campagne par un tweet sommaire :

On se rappelle que Thierry Solère avait soutenu Alain Juppé pendant la primaire. Un soutien qui est surement lié aux pressions internes au parti des Républicains en faveur d’un retrait de Fillon pour une présentation de Juppé. La mise en suspend de la participation de l’UDI à la campagne a pesé aussi énormément dans la descente aux enfers de Fillon. Comme le compte un « compteur des lâcheurs de Fillon » paru sur Libération, près de 20 députés et 8 sénateurs à avoir quitté la campagne pour l’instant.




Mots-clés

#PénélopeGate   /    François Fillon   /    Présidentielles 2017   /    Les Républicains   /    Politique