×

Crise du logement

1 étudiant sur 10 s’est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l’enquête du Poing Levé !

A la question posée par l’enquête nationale du Poing Levé à 5079 étudiant-es « Vous êtes vous retrouvé-e sans logement pendant vos études ? », 10.86% des étudiant·e·s répondent Oui.Un chiffre qui grimpe encore pour les zones géographiques les plus tendues. Décryptage.

Cathu Isnard

18 avril

Facebook Twitter
1 étudiant sur 10 s'est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l'enquête du Poing Levé !

Crédits Photo : Thomas Boucher

L’enquête menée par Le Poing Levé basée sur 5079 réponses souligne les répercussions de la précarité des étudiant·e·s sur l’ensemble de leurs conditions de vie, avec au premier chef une situation de logement particulièrement détériorée.

L’absence de logement est la pointe avancée de la crise sociale qui frappe la jeunesse : 10.86% des étudiant·e·s se sont retrouvé·e·s sans logement au cours de leurs études, n’ayant ainsi plus d’habitation stable durant une période donnée. Une question mise au devant de la scène lors de la rentrée universitaire, avec des milliers d’étudiant·e·s n’ayant toujours pas trouvé de logement après le début de leurs cours, contraint-es de vivre au camping, dans leur voiture, chez des amis, etc...

L’enquête du Poing Levé permet de mesurer l’ampleur des dégâts : 1 étudiant·e sur 10 s’est déjà trouvé sans logement stable à l’échelle nationale. Un chiffre aussi alarmant qu’inédit, puisqu’il permet pour la première fois de quantifier un phénomène visible mais difficilement évaluable.

Ce chiffre grimpe encore davantage lorsqu’on étudie les zones géographiques les plus tendues et les populations les plus précaires. Le sans-logement a déjà concerné 17,7% des étudiant·e·s de Seine-Saint-Denis, soit presque 1 étudiant·e sur 5. Dans l’Hérault, autre département parmi les 10 plus pauvres de France métropolitaine, on observe le même phénomène de sur-représentation, avec 17,65% des étudiant·e·s ayant été sans logement. Une plus grande vulnérabilité est aussi observée pour les étudiant·es travailleur·euse·s : 13,6% d’entre eux ont déjà été sans logement.

L’enquête du Poing Levé met en lumière les conditions de logement catastrophiques des étudiant·e·s, allant jusqu’à l’absence de logement fixe. Cette situation n’a pourtant rien de naturel et d’inévitable. Alors que les réformes de sélection successives (Parcoursup, MonMaster, Bienvenue en France) permettent de moins en moins aux étudiant-es d’anticiper leur déménagement, que les logements universitaires publics (CROUS) ne couvrent que 6% des besoins et que les prix des loyers s’envolent partout, il est urgent d’exiger partout la réquisition des logements vides et des résidences secondaires. En effet, l’absurdité d’un pays dans lequel plus de trois millions de logements sont vacants alors que des centaines de milliers de personnes dorment à la rue saute aux yeux.

Cette réquisition doit s’accompagner d’une rénovation et d’une réhabilitation de l’ensemble de ces logements, sous le contrôle des étudiant·es et des travailleur·euse·s eux-même, afin de répondre à leurs besoins. 80,8 % des étudiant·es interrogé·es ont indiqué être « d’accord » ou « très d’accord » avec la revendication d’une « réquisition des logements vides » défendue par Le Poing Levé, et 97% se disent « d’accord » ou « très d’accord » avec celle d’une rénovation et réhabilitation des logements étudiants et sociaux.


Facebook Twitter
Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

 « On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

« On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

Pour la Palestine et contre la répression des étudiant·e·s solidaires : tous à la Sorbonne ce mercredi 18h !

Pour la Palestine et contre la répression des étudiant·e·s solidaires : tous à la Sorbonne ce mercredi 18h !

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Soutien à la Palestine : la police expulse l'occupation de l'EHESS, solidarité !

Soutien à la Palestine : la police expulse l’occupation de l’EHESS, solidarité !

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine

Scandale : trois étudiants solidaires de la Palestine interpellés par la BAC à Rennes

Scandale : trois étudiants solidaires de la Palestine interpellés par la BAC à Rennes