^

Jeunesse

Block Friday Bordeaux : 300 jeunes mobilisés malgré les pressions policières

À l'occasion de l'appel à la mobilisation pour le climat pour ce 29 novembre, quelques centaines de jeunes à Bordeaux ont marché et fait des actions pour bloquer le Black Friday. La répression était au rendez-vous : c’est la peur du gouvernement de voir une jeunesse que se mobilise massivement pour le mois de décembre aux côtés des travailleurs contre Macron.

samedi 30 novembre 2019

Vers 14h ce vendredi, une centaine de jeunes plus chauds que le climat se sont lancés sous un beau soleil, sur le cours Aristide Briand en direction de la place Gambetta. Le cortège est solidement escorté par les forces de l’ordre. Travaille, pollue et ferme ta gueule ! ainsi que de nombreux slogans anticapitalistes sont chantés avec vigueur. Les pancartes sont explicites, la société de consommation capitaliste est largement dénoncée. Philippe Poutou, le candidat ouvrier aux présidentielles pour le NPA, qui était présent devant la Bourse du travail a été joyeusement acclamé par les jeunes ; il a ensuite intégré le cortège.

Arrivé place Gambetta, le cortège s’est dispersé pour que les jeunes puissent discrètement rejoindre les actions des militants d’Extinction rébellion et autre collectifs repositionnés non loin. Les flics ne voient rien venir et pensent la manifestation terminée ; retour à la normale.
Perdu, c’est l’Apple store de la rue sainte Catherine et les Galeries Lafayette à quelques mètres qui sont visés. Les banderoles et pancartes dénoncent aussi bien la pauvreté dans laquelle plongent des milliards de personnes autour du globe à cause du système capitaliste ainsi que la sur-exploitation des ressources naturelles. Les deux enseignes sont rapidement bloquées par les jeunes qui s’assoient sur les entrées.

Vers 16h20, la police armée jusqu’aux dents évacue très violemment les quelques jeunes présents à l’intérieur de l’Apple store. Beaucoup d’entre eux sont trainés au sol et violemment bousculés pour être ensuite parqués contre la vitrine de la multinationale.

La seule réponse de l’État face à des jeunes de 14,15 et 16 ans qui se mobilisent pour leur avenir, est la matraque et la violence. Mais ce que démontre cet acharnement policier envers ces jeunes, c’est la peur du gouvernement de voir une jeunesse que se mobilise massivement pour le mois de décembre aux côtés des travailleurs contre Macron, sa politique et son monde dans une mobilisation sur le climat qui à chaque nouvel appel à la mobilisation, inclut davantage la question sociale dans ses slogans et revendications. On peut donc espérer à terme, que la logique du blocage de la consommation passive, devienne un blocage actif de la production qui génère la surconsommation.

Bien que l’Apple store ait été débloqué en fin d’après-midi, les Galeries Lafayette étaient toujours bloquées en début de soirée ; pour ces deux enseignes, le black Friday n’aura pas été rentable sur Bordeaux.




Mots-clés

Black friday   /    5 décembre   /    Bordeaux   /    Ecologie   /    Jeunesse